Partez comme Goldorak et ses camarades à la découverte de l'univers de Go Nagai et Ken Ishikawa !
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
2015, l'année Go Nagai !
Collection Go Nagai de Black Box, Cutey Honey par Isan Manga, Film Mazinger et Goldorak chez AB, et Shin Mazinger chez Kaze.
Hebergeur d'image
Un bon anniversaire pour Go Nagai, Go (2006-2016) !

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image
L'ECOLE IMPUDIQUE, KEKKO KAMEN, MAO DANTE V.2, GRENDIZER GIGA
chez Black Box en 2017
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image BONNE ANNÉE 2017 et MEILLEURS VŒUX Hebergeur d'image

Partagez | 
 

 Je vous présente Lucie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant
AuteurMessage
Fée Clochette
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar


MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   06.06.06 11:12

Un pt'it côté devilman lady ? ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://artemisiadupeintre.deviantart.com/
daisuke
Général Horos
Général Horos
avatar

Age : 42
Lieu : ressaix (binche) BELGIQUE

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   06.06.06 15:10

Getter Mario a écrit:
Toujours aussi belle!! :love: :love:

J'ai trouvé ca sur le net et elle me fesait penser un peut à ta charmante Lucie...



c'est vrai elle fait un peu lucie


Fée Clochette a écrit:
Un pt'it côté devilman lady ? ;)

qui? lucie ou le dessin posté par mario?
Revenir en haut Aller en bas
http://home.versateladsl.be/vt614049/cariboost1/crbst_0.html
Fée Clochette
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar


MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   06.06.06 16:03

lucie , à cause de son histoire surtout ...
Revenir en haut Aller en bas
http://artemisiadupeintre.deviantart.com/
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   07.06.06 0:24

euh Daisuke, avant de réclamer plus de résumé, laisse moi finir le 4, après je penserai au résumé du 2 et toi ... DESSINE!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
daisuke
Général Horos
Général Horos
avatar

Age : 42
Lieu : ressaix (binche) BELGIQUE

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   07.06.06 8:56

y a plus l'envie :evil:
Revenir en haut Aller en bas
http://home.versateladsl.be/vt614049/cariboost1/crbst_0.html
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:29

Bon ... Daisuke aplus l'envie de dessiner alors je lui ai proposé de poster le premier verset COMPLET de Blood Angel Lucie, et il a accepté, donc voici rien que pour vous en exclusivité : Verset 1: Un destin Tragique
Revenir en haut Aller en bas
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:34

Wow c'est vraiment intéressant!!! :MZ smile:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:36

Sérieusement; elle est ou l'histoire??

Et c'est quoi ces histoires de l'artiste qui ne veut plus travailler... Prend exemple sur Go Nagai qui travaille d'arrache pied pour nous pondre des chef-d'oeuvres... :fouet2:

De plus tu as du talent... Faut pas le gaspiller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:44

BLOOD ANGEL LUCIE
---- Verset 1: Un destin Tragique -----
------------------------------------------------


Lucie avait tout pour réussir, issue d'une famille bourgeoise, elle venait de finir ses études de droits et s'était faite embaucher dans un grand bureau d'avocats et s'occupait principalement des affaires de viols, et de temps a autres, de divers délits communs. elle était jeune, a peine 24 ans, mais tout la prédestinait à cette profession, toujours le désir d'aider les autres, protéger les siens, secourir le faible contre le fort, ... elle avait ça dans le sang, les débats à mener pour aider son prochain.

Antonio était arrivé dans sa vie durant ces études, elle était tombée folle amoureuse de lui et ils partageaient tout depuis quelques années, plus précisément depuis son entrée à l'université en droits civils, et depuis lors ils ne s'étaient plus jamais séparé. Même si Antonio était issus d'une famille plus modeste, Lucie avait succombé à son charme naturel, mélange d'une personne assez aimable, avec la "tchache", la façon de parler et de convaincre les gens assez aisément, tout en sachant rester discret et sur de lui, ce qui l'avait poussé à se jeter dans des études commerciales. Encore aujourd'hui ils vivent de grandes choses ensembles et projettent de se marier.

Cependant depuis qu'il étaient officiellement fiancés, Antonio, dit Tony par ses amis, se faisait de plus en plus distant mais refusait de songer à la séparation, il est vrai qu'il n'était pas avocat comme elle, mais il avait tout de même un place de cadre commercial dans une importante société d'import-export, et menait lui aussi une existence paisible au sein de la foule et ou il rencontrait le plus de gens qu'il est possible de croiser. La fréquentation de la "Bourgeoisie" et des "gens de la haute" lui étaient facilitée par sa relation sentimentale, et les relations avec les gens "plus du peuple", les moins pourvu de richesse lui étaient tout aussi aisés, ses origines modestes aidant. Ceci dit, il arrivait parfois à Lucie de croire qu'il pouvait en aimer d'autres, leur métiers les séparant le jour durant, et elle savait à quel point il pouvait jeter son regard sur d'autres filles, et a quel point il était possible pour lui d'aborder les gens avec facilité, sa profession aidant... mais l'amour qu'elle éprouvait pour lui était sans limite, elle aurait donné tout ce qu'elle a même sa propre vie pour lui, elle était tellement heureuse avec que rien ne pouvait l'atteindre pas même ce sentiment de péril de son couple, d'ailleurs elle ne lui fit jamais part de ses inquiétudes, elle avait confiance.

Leur vie était ainsi faite, entre le boulot, les repas en tête a tête, le travail restant à terminer a domicile, les ballades amoureuse, les moments d'intimité (...), le style de vie que tout être humain peut rêver d'avoir, ou l'amour est la seule nourriture essentielle au bonheur.

Mais un jour que Lucie eut fini de travailler plus tard car elle était sur un lourd dossier de viol, elle passa rapidement au night shop chercher quelques courses vite fait afin de préparer un repas décent pour ce soir, car elle devait enfin demander à Antonio si oui ou non il accepterait de se marier avec elle, en effet, elle n'en pouvait plus de se demander si il dirait oui ou non.

Toute a ses réflexions, Lucie ne se rendit pas compte qu'elle s'était écartée du chemin habituel et que deux personnes la suivait assez vulgairement, car elle était non seulement absorbée par ses pensée mais en plus elle écoutait une chanson qu'elle adorait : "Shadowplay", ce qui signifie "Jeux d'Ombres" sur son lecteur MP3, le dernier cadeau offert par Tony, et ce fut au détour d'une ruelle sombre qu'elle s'aperçu seulement qu'elle faisait fausse route, et décida de faire demi tour. C'est alors qu'elle les aperçu, deux gaillards énormes, mesurant dans les 1m80 et devant faire pas loin de 140 kg, fait particulier elle remarqua que l'un d'entre eux était assez essoufflé, même si elle n'avait pas marché vite, il semblait fatigué, et de surcroît il dégageait une odeur assez forte mêlant la crasse, mais pas la crasse habituelle, un odeur unique, forte, rance, la même odeur que celle qui monte a la tête lorsque l'on visite une ferme, celle la même qui provoque la nausée, alors que l'autre individu était plus simple, il devait être barbu et chevelu, à voir son ombre, on aurait dit que le coiffeur n'avait plus du passer par là depuis quelques années, ni le barbier d'ailleurs, mais il semblait tout de même plus distingué que l'autre. Il n'était pas du tout essoufflé lui et il s'adressa à Lucie sur ce ton mielleux et provocateur:
- "Hey, hey toi là bas, ho! Arrête toi!" lui lança l’un des deux malotrus.
- "Oui?" dit Lucie en sursaut, arrachée à ses pensées.
- - "Qu'est-ce qu'une jolie poulette aussi bien foutue que toi fout dans un endroit pareil à cette heure ci?" lui demanda-t-il sur son ton mielleux.
- "On pourrait passer un peu de bon temps ensemble ma poule, qu'en penses tu?" lui dit crasseusement le second individus qui était resté en retrait.
- "Vous êtes malade!" s'écria-t-elle, "Foutez moi la paix!" et elle prit la fuite.
- "Allez, on la poursuit et on la rattrape sinon l'autre sera pas content ...." et il s'élancèrent à sa poursuite.

Lucie ayant jeté ses sacs de courses afin de faciliter sa fuite, elle s'engouffra dans un dédale de ruelles plus sombres les unes des autres, perdant toute notion de direction, elle fuyait, courrait le plus vite possible, sans jamais regarder derrière elle, malgré la situation elle ne pouvait s'empêcher de s'imaginer dans un film, de se croire dans un mauvais rêve, oui, elle pensait vraiment se réveiller d'un moment à l'autre. Mais la réalité est cruelle, plus elle s'enfonçait, plus elle pensait à trouver une solution. Hélas, ni les bouches d'égouts fumantes, telles celle qu'elle avait vu tant de fois dans ce film au justicier masqué, ressemblant à une chauve souris, ni ces toits, ces escaliers de secours, ayant une vague ressemblance avec celle des classiques digne d'un Spiderman ou d'un Spawn, ne lui semblaient assez accessible ou valable pour se sauver de ce destin cruel qui l'attendait. Enfin, au tournant d'une ruelle, il lui semblait que c'était au moins la dix millième qu'elle prenait, elle les aperçu, ces gens au loin qui semblaient la regarder, l'appeler, lui supplier de les rejoindre,... mais la vie est dure parfois, seule une clôture la séparais de la libération. Prenant son souffle elle prit la seule décision qui s'imposait, grimper et enjamber cette barrière qui semblait faire 20 mètre de haut mais qui en réalité ne faisait pas plus que 5m, elle s'élança, s'aggripa au grillage et commença une folle escalade.

Quand elle arriva presque au but, alors qu'elle s'apprêtait à prendre le dessus de ce grillage et a commencer un périlleux enjambement, son pied se prit dans les fils, elle essaya vainement de se déchausser mais cette manoeuvre lui fit perdre appui, et elle tomba ... en arrière ... arrivée au sol elle resta inerte, comme si la vie l'avait subitement abandonnée.

Lucie fut réveillée par une douleur indéchiffrable, un déchirement se produisit en elle, la fit suffoquer, hoqueter, avant de pousser un hurlement si terrible qu'il résonna au milieu de la nuit comme une déchirure dans les ténèbres....
- "Tiens elle hurle et pourtant elle gigote tellement qu'on dirait qu'elle prend son pied" pouffa son violeur au ton mielleux.
- "Ouais mais faudrait pas qu'elle gueule trop elle pourrait ameuter tout le quartier avec se gueule de putain" murmura le second.
- "T'as raison je vais la faire taire cette salope, qu'elle comprenne qu'elle doit fermer sa grande gueule" répliqua-t-il sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:44

Pendant qu'il discutaient ainsi à deux, Lucie essaya de se débattre, ce qui était inutile car ses deux agresseurs la maintenait si fermement qu'il lui était impossible d'effectuer le moindre mouvement, alors, avant même qu'elle ai pu reprendre entièrement son souffle pour pousser un second cri, elle sentit un poids énorme qui s'abattait sur sa tête, ce qui lui fit perdre connaissance avant qu'elle ne compris exactement ce qui lui arrivait.
Ses deux violeurs, eux, continuaient de la bourrer (labourer) cruellement tout en blaguant sur ce corps nu et sans défense, car en effet non content de la violer il lui avait coupé son pull en deux avec une lame pour se repaître de la vue de ses seins, et avaient ensuite retiré son jeans et son string afin de procéder plus facilement à l'odieux crime qu'il commettaient et on pouvait entendre leur discussion entrecoupé de soupirs:
- "A que c'est bon de se farcir cette salope, elle est tellement étroite que ça procure un effet du tonnerre" s'amusaient-ils a dire
- - "Oui peut être mais dépêche toi d'en finir car j'ai du mal a résister à ce joli cul tendu vers moi, je sens que je vais me régaler" disait le poisseux en souriant.
Il est vrai qu'il faut signaler au lecteur que même si Lucie menait une vie amoureuse épanouie, elle était toujours vierge malgré ses 24 ans, car ayant été élevée dans la tradition bourgeoise elle réservait sa virginité à celui qui serait son mari.

Une nouvelle fois Lucie fut réveillée à cause d'une douleur, mais celle ci n'avait rien de comparable a la première qu'elle avait ressentie, ce n'était plus un déchirement atroce qu'elle ressentait, mais elle cru qu'on lui coupait le souffle! Quand elle se rendit compte qu'a nouveau elle était l'objet sexuel du second pervers et que celui ci s'adonnait à son plaisir particulier, la sodomie, elle voulu de nouveau hurler pour évacuer sa douleur trop intense, mais ce fut impossible, les deux saligauds ayant pensé à lui enfourner son propre string en bouche pour l'empêcher d'appeler au secours a nouveau....
- "Ah cette salope s'est réveillée et commence à trop gesticuler, c'était tellement mieux quand elle dormait ....."
- - "T'inquiète pas Jo, si ça te dérange tant que ça de la sentir se mouvoir je lui refile un coup sur la gueule qu'elle s’évanouisse a nouveau et que tu termine de prendre ton pied tranquillement...."
- - "Ouais mais oublie pas qu'on a carte blanche mais qu'on doit pas la buter cette conne, on doit juste lui faire comprendre qu'elle doit apprendre a fermer sa putain de grande gueule de salope!"
- - "Je sais t'inquiète pas mais on peut pas non plus la laisser consciente et prendre le risque de nous reconnaître, on sait jamais qu'elle arriverait a nous enlever nos masques, puis oublie pas qu'on est a la veille d'Halloween et si ça trouve on risque de tomber sur un con de gosse qui fait ses demandes 24h a l'avance! J'ai pas envie de bousiller ma vie pour une salope comme elle qui n'en vaut pas la peine ...."
- "Oui tu as raison mais bon, essaie de pas la buter on a un contrat oublie pas ça ..."
- "T'inquiète j'suis un pro pour les torgnolle dans la gueule"
Lucie qui avait entendu toute la scène et qui essayait vainement de se débattre avait essayé de reconnaître les voix de ses agresseurs, mais avant qu'elle ai pu mettre un semblant de nom sur ces voix, une deuxième "Torgnolle" comme avait dit l'autre la fit de nouveau s'évanouir.

Lucie se réveilla presque une heure plus tard, le visage contre terre, baignant dans une flaque poisseuse remplie de déchets divers, ce qui donnait l'impression qu'elle portait un masque d'halloween. Son premier réflexe fut de se débarbouiller. En effet elle avait l'impression qu'elle sortait d'un cauchemar, un rêve qui lui avait paru tellement réel ... c'est lorsqu'elle se débarbouilla le visage qu'elle prit vraiment conscience de ce qui lui était arrivée, elle avait bel et bien été violée et traînait réellement dans une flaque d'eau, son visage était réellement barbouillé ... elle ne sortait pas d'un simple cauchemar mais d'un pur calvaire! Alors qu'elle se frottait le visage et essayait de se remémorer les évènement de cette soirée horrible, elle se rendit compte qu'elle saignait du visage. A ce moment là elle eu un horrible flash back: elle revoyait sa fuite, sa chute, son viol, les coups qu'elle avait reçu ... tout ces souvenirs horrible digne des enfers lui revenaient comme un cheval au grand galop, et elle ne put retenir ses larmes; elle s'effondra et se réfugia dans un coin et se mit à pleurer, se rendant compte que ce qu'elle avait prit pour un simple mauvais rêve était en réalité le pire de supplice qu'elle ai pu subir dans sa vie.

Lucie reprit peu a peu ses esprit une heure plus tard environs et se rendit alors seulement compte que ses vêtements étaient coupés, déchirés ... ils avaient vraiment tout fait pour l'humilier .... Prenant son courage a deux mains, elle décida de se relever et de rentrer chez elle, essayant de ne pas croiser de gens ... mais comme pour l'humilier encore plus qu'elle ne l'était, à la sortie de cette maudite ruelle, elle rencontra de jeunes enfants qui faisaient leur collecte de bonbons à l'avance et l'un d'eux s'écria:
- "Hé pas mal son costume d'halloween, son masque est extra, en plus les vêtements déchirés ça en jette"
- "Ouais mais tu crois pas qu'elle est un peu vieille pour se déguiser?"
Lorsqu'elle vit que ces jeunes la montraient du doigt et se moquaient d'elle, s'en fut trop, elle se remit à courir, boitant un peu car elle n'avait pas pensé a reprendre sa chaussure restée accrochée au grillage, et prit le chemin le plus rapide pour rentrer chez elle, se cachant lorsqu'elle apercevait des passants ou s'enfonçant dans l'ombre pour ne pas se faire remarquée. De plus elle craignait que quelqu'un la reconnaisse, elle, la jeune avocate brillante et qui commençait a se faire connaître dans le monde fermé du barreau. Arrivée chez elle, elle s'assit dans sa cuisine et pleura la nuit durant, ne pouvant s'empêcher de revoir la scène terrible dont elle avait été la victime.

Le réveil indiquait déjà 8h du matin et elle n'avait toujours pas réussi à fermer l'oeil ... elle avait pleuré toute la nuit en se repassant le film de ce qui c'était passé la veille: film entrecoupé de passage noir et ou elle se demandait quelles horribles choses on avait pu lui faire subir. C'est alors qu'elle ressentit le besoin de parler à quelqu'un mais à qui? Elle ne pouvait évidemment pas appeler un collègue de travail et devenir la bête curieuse du tribunal, ni Tony, son petit ami, que penserait-il? Sa famille ... hors de question, ses vieux parents ne supporteraient pas un choc pareil et elle ne voulait pas perturber sa soeur qui était en plein milieu de son adolescence ... Il ne lui restait plus qu'une solution, appeler sa meilleure amie, sa confidente, la seule personne qu'elle connaisse et digne de confiance.
- "Allo"
- - "A ...Allo c'est ... c'est Lucie .... Excuse moi mais je dois te parler de quelque ... de quelque chose qui m'est arrivée ... c'est horrible ... je sais pas comment le dire ..." bégaya Lucie.
- - "Allons Lucie qu'est-ce qui peux donc te perturber comme ça? Tu as des soucis si graves que ça? Tu sais que tu peux te confier à moi nous sommes amies depuis si longtemps, puis nous n'avons aucun secret l'une pour l'autre..." la rassura Sandra
- Lucie prit alors son courage bien que, ayant marqué une longue pose, et sangloté plusieurs fois en songeant à la façon d'annoncer l'horrible nouvelle à sa meilleure amie, et lui dit en éclatant en sanglots:
- "J'ai été violée"
- Sandra marqua un long silence, ne voulant pas accepter ce que Lucie venait de lui dire, puis essayant de rester calme lui dit
- - "Ecoute, je sais pas si je suis la personne qui pourra le plus t'aider mais je ferais tout pour ça. Cependant tu devrais prévenir la police, je crois que c'est ce que tu as de mieux à faire..."
Lucie raccrocha le téléphone de rage, et de désespoir aussi, car sa meilleure amie ne comprenait pas ce qu'elle ressentait et ne lui avait pas apporté le soutien qu'elle espérait... perdue dans son "délire" elle tomba, épuisée de tout ces événements.
Revenir en haut Aller en bas
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:45

Lucie fut réveillée en sursaut par une sonnerie. Elle pensa d'abord a son téléphone qui sonnait, chose impossible car dans sa chute celui ci était tombé et décroché. Lorsqu'elle se rendit compte que c'était la sonnerie de sa porte, elle se précipita vers celle ci pour voir qui était là. Elle entrouvrit la porte retenue par le loquet de sécurité et vit Tony sur le palier. A sa vue elle referma brusquement la porte, elle ne pouvait pas le voir, lui parler, lui montrer dans quel état elle était, le visage maculé de sang, de crasse, ses vêtements déchiré, son pull coupé en deux, non, elle ne pouvait pas le voir dans l'état qu'elle était.
- "Lucie, c'est moi ma chérie, c'est Tony, ouvre s'il te plait j'ai envie de te voir avant que tu ailles travailler"
- "Pars" lui cria t elle, "je ne suis pas en état de te voir"
- Tony sentit que quelque chose lui était arrivé car sa voix n'était pas la même que d'habitude, elle n'était pas résolue et ferme mais douce, sa voix était triste, une voix mouillée comme celle d'un enfant qui pleure et qui essaie de d'expliquer pourquoi il pleure.
- "Lucie écoute, je dois aller bosser mais je repasserai après ma journée te voir..."
- "Non, ne passe pas ce soir je ne serais pas là!"
- - "... d'accord alors je passerai demain matin, avant de partir au travail ... Si quelque chose ne va pas n'hésites pas à me le dire je prendrais congé si il le faut ... là je dois y aller sinon je vais être en retard ... Bisous je t'aime.".
Lucie ne pouvais pas lui en vouloir, il n'était pas au courant de ce qui lui était arrivé mais elle aurait tellement qu'il reste là, derrière la porte, sentir qu'il était près d'elle, qu'il la protégeait... mais elle devait se résoudre à le laisser partir. Tony lui de son coté marqua encore un temps d'hésitation... il ne savait pas si il devait sonner à son patron et lui dire qu'il ne venait pas, qu'il devait régler un problème personnel, puis ayant réfléchi un peu se dit qu'il valait mieux partir travailler et la laisser aller au bureau, il la verrait demain et lui parlerait.

Lucie de son coté commençait à remettre ses idées au clair et après avoir remis le téléphone en place décida de prendre une douche pour se détendre. Une fois sous celle ci et dévêtue, elle s'observa dans le miroir. Son corps était couvert de coups, son visage rempli de crasses diverses, ses cheveux habituellement si bien rangé étaient tout en désordre ... Après avoir jeté ses vêtements qu'elle ne voulait absolument plus voir, elle prit une longue douche, et tenta d'oublier les événements de la nuit précédente. Sa douche lui fit un bien fou et lui soulagea de ses écorchures, puis en s'essuyant elle soigna précautionneusement ses blessures, et se rhabilla de façon décontractée. Elle s'apprêtait à se mettre à l'aise dans son divan lorsque le téléphone sonna. Hésitante elle décrocha et entendit la voix de son patron:
- - "Bonjour mademoiselle Kane, je m'excuse de vous téléphoner maintenant mais comme vous n'êtes pas arrivée à 9h au bureau et qu'il est déjà 11h et que vous n'aviez pas prévenu, j'ai pris la liberté de vous sonner pour prendre de vos nouvelles et savoir si tout allait bien".
Lucie resta silencieuse alors que son patron lui demandait, presque désespérément, une explication pour son absence et elle prétexta un violent mal de crâne, ce qui n'était pas tout a fait faux car les "torgnoles" la faisait encore souffrir, et lui pria de lui excuser son absence. Celui ci accepta de bonne grâce et la rassura qu'il n'y avait pas de problème, du moment que c'était justifié. Le coeur gros, Lucie s'installa enfin dans son fauteuil et cette fois s'endormi presque paisiblement.

Alors qu'elle dormait sainement, voilà que les passages de son viol lui revenaient en rêve, en effet elle se revoyait prendre la fuite a travers un dédale de ruelles, sa périlleuse escalade, sa chute en arrière, et elle se revoyait, comme en second plan, elle revoyait son corps étendu et ses deux violeurs qui s'approchaient d'elle et qui sectionnaient son pull d'un coup sec de papillon et qui la dévêtaient. Au moment ou elle vu qu'ils lui arrachaient son string, elle fut réveillée en sursaut par la sonnette de la porte, il était en effet déjà 8h30. Sans se lever elle demanda qui était là et reconnu la voix de Tony a travers de la porte:
- "Lucie c'est moi ouvre il faut qu'on parle"
- "Non! Je ne veux voir personne je suis trop mal pour le moment"
- - "Ecoute chérie rester trop longtemps renfermé ne t'apportera rien de bon, parle moi, confie toi a moi nous partageons nos vie depuis suffisamment de temps pour que tu me parles de ce qui ne va pas non?"
Elle entendait bien qu'il y avait quelque chose de différent dans sa voix, il avait l'air d'espérer et de supplier en même temps, mais l'idée même de voir un homme maintenant la débectait, elle n'était pas encore prête à ça, il lui fallait encore du temps.
- "Repasse plus tard, j'ai besoin de réfléchir. Laisse moi encore deux ou trois jours pour que je fasse le point sur ma situation. Ensuite je te dirais tout".
- "D'accord comme tu veux", lui répondu Tony tristement, "mais ne me fait pas trop attendre, ton état m'inquiète."
Lucie savait très bien qu'il s'inquiétait pour elle mais elle ne pouvais décidément pas laisser son coeur s'exprimer et lui avouer ce qui provoquait ce trouble en elle, ce qui lui fallait avant tout, c'était se confier certes, mais se confier à sa meilleure amie, seule une femme pouvait l'écouter et comprendre ce qu'elle ressentait vraiment.

Cette nuit là Lucie dormi plus sereinement et aucun mauvais rêve ne la dérangea. La journée commençait agréablement et aurait pu se terminer de la même manière si il n'y avait pas eu son patron qui lui avait encore sonné pour prendre de ses nouvelles, ce qui l'avait un peu contrainte à se remémorer la scène. En dehors de cet incident matinal, elle eu droit à une journée de calme et de repos ininterrompu que par la vue de son visage dans le miroir qui lui reflétait son image ou les larmes coulaient toujours, comme si elles étaient intarissable, ce qui rajoutait de plus en plus de tristesse mêlée à la haine à celui ci. Ce jour là encore elle espéra que son amie vienne l'écouter mais rien, cela faisait deux jours qu'elle était au courant mais elle n'était toujours pas venue.

Cette fois, Lucie se coucha avec de drôles d'idée en tête; elle se revit, toujours en second plan, elle vécu son viol, un peu comme un pervers qui regarde un film porno et qui se régale des images qu'il voit... Mais contrairement à la description, ces images la choquaient, et pour combler les choses elle revécu son réveil et la deuxième gifle qu'elle prenait et qui lui faisait reperdre connaissance. Elle fut a nouveau réveillée en sursaut par la sonnerie de la porte. Cette fois enfin, c'était sa meilleure amie, Sandra, qui venait prendre de ses nouvelles et la réconforter. Alors elle fut enfin "libérée", elle exprima tout ce qu'elle ressentait, toujours pleurante dans les bras de celle ci, elle crachait la haine, la peur, les choses horrible qui lui étaient arrivée avec une expression de rage, ces sentiments étant entrecoupé des mots de réconforts prononcé par Sandra dite Sandy par ses amis. Quand elle eu fini de dire ce qu'elle avait ressentit, Sandy lui demanda si elle avait suivi son conseil et était allée voir la police. Lucie lui avoua que non, ce qui fâcha grandement cette dernière, mais elle lui expliqua pourquoi elle ne voulait pas le faire. Sandra pouvait comprendre son désarroi, mais elle ne comprenait pas pourquoi elle ne les dénonçait pas afin d'éviter que ces deux criminels ne puissent recommencer un jour. Aujourd'hui Lucie put se coucher avec un réel apaisement.
Revenir en haut Aller en bas
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:45

Quelques jours plus tard, Lucie, qui commençait à se remettre de son choc psychologique, refit un rêve concernant son viol. Cette fois c'était de la sodomie qu'il était question. Comme depuis le début elle voyait encore la scène du second plan mais elle ne comprit pas pourquoi elle avait tant souffert de cette brutale pénétration alors que l'engin qui lui avait semblé si énorme était en fait très petit.
Elle revu aussi son réveil secondaire, sa frousse qu'elle avait ressentie à ce moment là lui revint, mais au lieu de provoquer sa tristesse, cette fois ci c'était une hargne sans limite qui s'éveillait en elle. A nouveau, la deuxième taloche retentit, comme à l'habitude, il s'agissait de la porte d'entrée. Cette fois elle fut plus courageuse et alla ouvrir mais elle ne vit personne sur le pas de la porte. Fouillant du regard les alentours, elle remarqua alors une lettre posée sur son paillasson et signée "Pour Lucie, de Tony. URGENT". Ramassant la lettre fébrilement, elle rentra chez elle et s'assit pour commencer la lecture de la lettre qui disait ceci:
"Chère Lucie,
J'ai rencontré ton amie Sandra récemment et elle m'a donné de tes nouvelles. J'ai insisté pour savoir ce qui t'était arrivé et elle m'a avoué que tu t'étais fait violer. Le lendemain, quelques personnes m'ont questionné à ce sujet au travail pour savoir si ça t'était réellement arrivé. Je ne sais pas qui a lancé cette rumeur mais en tout cas je suis déçu que tu ne m'en aies pas parlé toi même, et que j'aie du l'apprendre par une étrangère. Ton comportement m'a profondément bouleversé. Même si au début j'ai haïs ce monde cruel, aujourd'hui j'ai pris la décision qui s'imposait: vu que tu me refuse tout contact et que tu parles à des étrangères de tes malheurs, je considère que c'est parce que tu ne m'aimes plus. Cela me fait de la peine à te dire mais tu auras toujours ta place dans mon coeur, mais je ne peux pas rester avec toi. Trop de gens me questionnent à ton sujet, je ne supporte plus le regard des autres, je suis une victime, un peu comme toi, et par conséquent, je dois te le dire presque a contre coeur: Lucie je t'aimerais toujours mais tout est fini entre nous.
Tony."
A la lecture de cette lettre, Lucie sentit le monde s'écrouler autour d'elle. Toutes les bases qu'elle avait fondé, le monde ou elle s'était protégée jusque présent venait de s'envoler, de disparaître comme on abat un château de cartes. Elle se demandait ce qu'elle avait pu faire de mal et contre qui elle l'avait fait pour que tant d'horreur lui arrive. Tout a son traumatisme de la rupture, un lettre fut glissée en dessous de sa porte: celle ci racontait:
"Mademoiselle Kane,
Suite à votre absence prolongée et injustifiée, nous ne pouvons pas nous permettre de garder un élément, bien qu'aussi brillant que vous, au sein de notre cabinet d'avocats. Vous comprendrez aisément que pour la bonne réputation de notre établissement réputé, nous ne pouvons vous garder à nos cotés.

Sincère salutations et bonne chance pour votre avenir en tant qu'avocate.

Maissone Pierre
Substitut du procureur."

Lucie ne savait plus où elle en était. Une rupture et un licenciement! Et ce cher maître qui lui souhaitait bonne chance pour son avenir ... quelle stupidité. Avec son viol son avenir c'était éteint. Folle de rage et de détresse, Lucie allait et venait dans son appartement, perdue dans ses pensées qui l'orientée de plus en plus vers la mort. Etant perdue dans la tourmente, elle ouvrit tout les tiroirs et jeta le contenu au sol. Ceci durant un bon quart d'heure jusqu'au tiroir qu'il ne fallait pas, celui qui contenait le pistolet que lui avait offert Tony quand elle avait commencé sa carrière d'avocate, pistolet qui devait lui permettre de se protéger en cas de soucis. Cadeau dérisoire bien sur car elle était contre toute forme de violence et particulièrement les armes a feu la dégoûtait. Malgré cela elle le prit machinalement, et continuant à marcher dans son appartement elle passa devant le poster de son groupe préféré, groupe qui n'existait plus depuis que son chanteur s'était donné la mort. A la vue de celui ci, elle se dit "Pourquoi devrais-je continuer à vivre alors que tous s'éloignent de moi et me rejette? Pourquoi lutter pour rester dans ce monde de fou? Pourquoi ne pas tout simplement tout abandonner et prendre la seule possibilité qui me reste?". Alors, sans hésiter, Lucie tourna le revolver contre elle, se le mit sur la tempe droite et tira, se donnant la mort pour se libérer de ses ennuis.

La détonation avait brusqué les voisins qui téléphonèrent immédiatement à la police qu'un coup de feu avait été entendu à l'instant à coté de chez eux. Deux flics furent envoyer constater les lieux. Ils trouvère la porte non verrouillée qui leur permit d'entrer et de constater qu'il s'agissait d'un suicide. Ils firent un rapport audio et demandèrent la venue de quelqu'un de qualifier. Un inspecteur arriva un quart d'heure plus tard, ce qui provoqua la réflexion d'un des deux policiers: "Fallait pas vous presser inspecteur, c'est juste un suicide!"

Le jour de l'enterrement, nous sommes devant le cercueil de Lucie que l'on s'apprête a mettre en terre, nous voyons tout ses amis, le prêtre, même Tony est présent, mais chose étrange, il a l'air peiné mais ne verse pas de larme, sans doute qu'il avait déjà considéré que la rupture avait eu lieu une semaine plus tôt ... alors que tous pleurent autour de ce qui est sa tombe, entourée de mille gerbe de fleurs, nous voyons au loin dans le ciel l'image de Lucie qui se reflète sous forme de vapeur, un genre de nuage a son effigie. Sur sa pierre tombale on peut même remarquer que deux ailes invisibles pour le commun de mortel donnent une impression de divinité sur ce caveau, qui contient une âme partie emportant sa peine et sa haine a travers l'espace-temps.

---Fin---
Revenir en haut Aller en bas
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 0:47

Voilà j'attends vos commentaire que je sache si je dois continuer sur ma lancée ou abandonner, si je dois continuer j'essaierais de poster un verset par mois (histoire de me permettre l'écriture), surtout que je cale sur le verset 4. Les idées sont là mais pas la formulation :x
Revenir en haut Aller en bas
blacky
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Age : 48
Lieu : France

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   14.06.06 16:09

mais bien sûr que tu dois continuer, Kytana. :bounce:

tu vas pas laisser Lucie comme ça, non :!:

j'ai trouvé ce récit excellent, très prenant, difficile de ne pas imaginer une suite :hello:

allez au boulot
Revenir en haut Aller en bas
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   15.06.06 0:14

Je vais le lire ce soir (Pour toi ca sera la nuit) et t'en dire + demain promis :yeah devil:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
daisuke
Général Horos
Général Horos
avatar

Age : 42
Lieu : ressaix (binche) BELGIQUE

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   15.06.06 0:23

meme moi qui suis le "papa" de lucie, je suis agreablement etonné par la maniere dont tu arrive a donner corps a mes idées!!!!
bravo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://home.versateladsl.be/vt614049/cariboost1/crbst_0.html
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   15.06.06 0:26

Il est le Ken Ishikawa de Go Nagai... :go nagai: :go nagai:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
daisuke
Général Horos
Général Horos
avatar

Age : 42
Lieu : ressaix (binche) BELGIQUE

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   15.06.06 0:28

on peu dire ca
Revenir en haut Aller en bas
http://home.versateladsl.be/vt614049/cariboost1/crbst_0.html
blacky
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Age : 48
Lieu : France

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   15.06.06 23:26

avec un récit comme ça, on ne peut que bien dessiner :prof:
Revenir en haut Aller en bas
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   15.06.06 23:49

Y'a pas le choix, si l'histoire est trop bonne et ces dessins trop nuls, ça va être gênant :oops:

Je lui fait confiance, il a du talent le modo... a1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   16.06.06 0:58

Bon j'attends ancore quelques commentaires (encourageants?) sur le texte avant de lourder le résumé de l'épisode 2. En fait voici ce que je vais faire: tout les mois: un verset (pour me laisser le temps de l'écriture) et tout les 15 jours, le résumé. En attendant, laisser vos commentaires, bons ou mauvais, sur ce post.

Au plaisir de vous faire plaisir avec les textes :)


Dernière édition par le 18.06.06 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
daisuke
Général Horos
Général Horos
avatar

Age : 42
Lieu : ressaix (binche) BELGIQUE

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   18.06.06 7:13

Getter Mario a écrit:
Y'a pas le choix, si l'histoire est trop bonne et ces dessins trop nuls, ça va être gênant :oops:

Je lui fait confiance, il a du talent le modo... a1

bha comment qui me mets la pression lui hé :lol!: :lol!: :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
http://home.versateladsl.be/vt614049/cariboost1/crbst_0.html
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   12.07.06 0:03

BLOOD ANGEL LUCIE
----- verset 2 : Ressurection -----
-----------------------------------------


15 jours ont passés depuis l’enterrement de Lucie et Tony est de plus en plus rongé par les remords. Oui il avait demandé qu’il lui arrive quelque chose, mais il n’avait pas imaginé que ça aurait pu prendre de telles proportions. Les images revenaient en boucle, il se revoyait dans ce bar, demandant l’irréparable :
- « Comment je peux faire pour qu’elle comprenne qu’elle me pompe grave et qu’il m’est de plus en plus dur de la supporter … » se faisait-il comme réflexion a lui-même, à haute voix.
Ca devait être son 5ème verre d’alcool et il en redemandait encore. Il étai entré dans ce bar a la fin de sa journée, histoire de se détendre un peu avant de rentrer, il en profitait au passage pour admirer et siffler une fille ou deux, puis, après chaque verre consommé, il se refaisait la même réflexion. Il cherchait un moyen de faire comprendre à Lucie qu’il voulait la quitter, ou du moins lui prouver qu’elle n’était pas unique.

Venant d’une famille plus modeste que Lucie il faut le comprendre. Il n’avait pas tout ce qu’elle avait. Il avait du trimer comme un dingue pour arriver à ce qu’il était. Il avait du travailler pendant ses études pour assumer les frais universitaire, bien sur il l’avait vue une fois et ça avait été le coup de foudre, mais tout lui était offert à elle, les parents payaient ses études, son appartement, à la remise des diplômes, comme cadeau pour sa réussite, ses parents lui avaient payé un appart en plein cœur du centre ville, … Comme il l’enviait, il la jalousait de sa fortune mais à cette époque ce sentiment ne s’exprimait pas beaucoup, il était fou amoureux d’elle. Mais maintenant que les années ont passé, il souhaitait lui faire comprendre que la vie c’était autre chose que le monde des bisounours, il voulait qu’elle se rende compte de ce qui l’entourait,…

Perdu dans ses souvenirs et dans ses verres, il refit sa réflexion, il venait de finir le 10ème alcool de sa soirée quand deux individus l’abordère :
- « Hey mec, mon pote et moi on a entendu ta réflexion, si tu veux on peu s’en occuper de ton stress en échange de quelques pépétes ! », lui dit un des deux gars a la voix mielleuse et envoûtante
- « Ouais », rétorqua l’autre, un peu en retrait, « Si tu veux qu’on lui fasse un petit trou dans la cervelle pour qu’elle te cause plus de soucis, tu allonge la thune et on s’occupe du reste … ».
Il avait dit ça avec tant de plaisir, même si sa voix était niaise, il provoqua le rire de son compagnon. Tony qui ne savait plus trop où il en était avec tous ces verres vidés calma un peu leurs tempéraments :
- « Non… je veux pas la tuer, je voudrais juste lui faire subir un sévices quelconque, qu’elle comprenne que la vie c’est pas tout rose, mais je veux pas qu’elle se fasse tuer. » balbutia-t-il
- « T’inquiète papy, on lui fra juste quelque coup à la batte si c’est ce que tu veux » et ils repartirent ensemble d’un rire encore moqueur. Ces deux là ne devaient pas être recommandable mais il semblait à Tony qu’ils auraient pu l’aider.
- « Ecoutez, si vous voulez m’aider, faite lui quelque chose mais pas de tuerie, juste l’humilie suffira a la déstabiliser. Elle est toujours si sure d’elle, et en plus son métier d’avocate qui lui donne encore l’air plus importante … ». Tony avait de la rancœur au fond de la voix, il la haïssait sur le moment mais il ne pensait pas à mal quand le plus distingué des deux comparses lui proposa l’incroyable mais vrai :
- « Tu veux qu’on s’la viole ta conne ? Si ça t’arrange nous on est ok ça nous fras un peu de viande fraîche, ça changera des puttes et des poulettes qui cherchent juste à se faire défoncer vite fait. Une bonne salope qui se défendra ça c’est géant. »
Revenir en haut Aller en bas
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   12.07.06 0:03

L’alcool aidant à semer le trouble dans son esprit et à provoquer sa rage, Tony s’était laissé aller à accepter leur proposition et leur avait même donné une avance sur le travail qu’ils devaient accomplir. Mais aujourd’hui, renfermé chez lui il regrettait du fond du cœur ce qui s’était passé dans ce bar, lui qui ne buvait jamais s’était laissé aller, il avait souhaité du mal à quelqu’un inconsciemment, il ne savait plus ou il était ce jour là mais aujourd’hui, il réalisait.
Il se rendait compte que son imbécillité et la boisson l’avaient poussé à demander la plus horrible des choses.

Ce même jour, au cimetière, un phénomène extraordinaire est en train de se produire, même si le commun des mortels ne peut l’entendre, deux personnes parlent :
- « Bonjour Lucie. Allez réveille toi … »
- « Pardon ? Que se passe-t-il ? Comment puis-je vous parler alors que je suis morte ? Qui êtes vous ? … »
- « Chaque chose en son temps ma fille, je t’ai choisie pour me représenter sur terre, tu sera mon ange de la mort, ma « Blood Angel », tu t’acquitteras de ta tâche car ton suicide t’empêche l’accès au repos éternel, maintenant lève toi, prend vie, je t’insuffle le pouvoir de la vie et de la mort, tu ne pourras mourir, et tu exécuteras mes ordres sans rechigner a la tache… »
- « Non je refuse, je ne souhaite plus vivre dans ce monde, tous m’ont rejeté après que je me soie faite humilier. Je ne veux plus vivre, je veux rester pour morte, laissez moi. »
- « Allons Lucie, même si je t’offre la possibilité de te venger de tes violeurs, refuseras tu encore ma proposition ? Ne sois pas sotte et relève toi, tu es déjà revenue à la vie. »
A ces mots, Lucie hésita un peu. Oui elle souhaitait se venger mais revenir affronter ce monde, revoir Tony, ses violeurs … elle craignait tout ça, mais une rage incontrôlée monta en elle, et d’un coup de poing, elle envoya le dessus de sa tombe et la terre voler en éclats.
Toujours dans cet état elle bondit hors de son trou et hurla :
- « Ordonnez et j’exécuterais, si vous ne me dites rien je détruirais tout sur mon passage ! ».
Elle entendit alors un rire qui lui glaça le sang, et la réponse fut sans appel :
- « Va mon enfant, acquîtes toi de ta tache, cette nuit, trois crimes vont être commis, à toi de les empêcher et de les punir, tu as carte blanche, va et donne toi à fond, tu découvriras la capacité de tes pouvoirs au fur et a mesure que tu combattras, et si tu échoues, une punition te sera infligée à chaque fois »
La voix s’estompa, Laissant Lucie prendre la direction des toits et se mettre en marche pour l’accomplissement de sa première mission.

Ecrasé par le remord qui l’accablait, Tony n’en pouvait plus, il sentait le besoin d’évacuer ses soucis. Il prit la décision d’aller faire un tour malgré l’heure tardive pour évacuer son stress. En cours de route il croisa deux individus qui l’accostère :
- « Hey papy tu nous reconnais ? Tu nous dois des sous il serait ptet temps de passer à la caisse tu crois pas ? »
Reconnaissant la voix d’un des deux violeurs, ceux qu’il avait « engagé » inconsciemment, il se souvint qu’il leur devait encore de l’argent mais il y avait un souci, le contrat avait été tronqué. Elle ne devait pas se faire tuer ni être poussée au suicide.
- « Lucie s’est suicidée à cause de vous bande de crapules, vous n’obtiendrez pas un balle de plus de ma part, vous n’avez pas respecté les termes de notre contrat. Elle devait se sentir humiliée mais pas se sentir obligée de se suicider. »
- « Holà pépé, on se calme nous on l’a juste trouée un peu ta salope, on l’as pas incitée à se tirer un balle ou a se pendre, si cette conne s’est butée on y est pour rien, fallait pas nous demander de la troncher si c’était pour nous le reprocher après. »
Revenir en haut Aller en bas
Kytana
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Age : 32
Lieu : ...

MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   12.07.06 0:04

Après avoir entendu ce beau discours, Tony péta un plomb et se rua sur ces deux cons qui ne comprenaient décidément rien à rien. Manque de chance pour lui, il n’avait jamais eu à se battre avec qui que se soit, mais il avait tellement de haine à décharger sur quelqu’un qu’il n’avait pas réfléchi une seconde et s’était jeté au massacre. Les deux lascars lui donnèrent alors une leçon digne d’un perfect à la Soul Calibur, et laissant Tony face contre terre et après lui avoir encore filé quelques coups de pied lui dirent :
- « Ok comme tu veux tu viens de voir de quoi on était capable, si tu allonges pas la tune on fera subir ça a la personne a laquelle tu tiens le plus. »

Tony resta allongé quelques instants et après s’être assuré qu’ils étaient partit, il se redressa et pris machinalement la direction de l’appartement de la sœur de Lucie, Valérie, qui était âgée de 18ans. Il avait besoin de lui parler, de lui avouer ce qu’il avait fait. Arrivé sur son palier il hésita encore une fois avant de sonner, mais il se décida rapidement, il ne pouvais pas garder ce secret plus longtemps, il fallait qu’il se confie à quelqu’un, et qui de mieux que la sœur de Lucie pour lui avouer une chose pareille. Quand Val ouvrit et qu’elle vu Tony couvert de coup et en larmes, elle le prit dans ses bras et le rassura, puis, ne le laissant pas s’exprimer se mit à son tour à pleurer et à lui raconter tout ce qu’elle avait enduré avec le décès de sa sœur et tout ce qu’elle endurait dans sa vie de tout les jours, et le regard des gens qu’elle ne supportait plus. Devant tant de détresse et de tristesse, il n’osa pas lui avouer ce qu’il avait fait.

Pendant ce temps au milieu de la ville Lucie marche d’un pas décidé. Elle file droit devant elle en direction du premier crime qu’elle doit empêcher. Arrivé sur les lieux elle vit un homme avec un fusil prêt a tirer sur sa femme. Voyant cela elle intercepta le voyou en le hélant. Après qu’elle ait poussé ce cri, l’homme se retourna, il s’agissait d’un homme qu’elle avait déjà vu au tribunal et qui était accusé, à juste cause, d’alcoolisme violent. Elle avait réussi à le disculper et voilà qu’elle le voyait ivre prêt à tirer sur sa compagne. L’homme qui avait retourné le fusil vers elle, l’avais mise en joue et tira deux balles de chevrotine. Lucie eut alors un réflexe dont elle se croyait incapable et se retrouva derrière le gars qu’elle encastra dans le mur, lui explosant la boite crânienne et lui clouant la cervelle partout dans la pièce. Laissant la veuve sans voix, elle prit la direction du second crime.

Le second crime ne se passait pas loin de là et encore une fois il s’agissait d’une femme qu’elle avait déjà vue, elle, elle avait réussi à la faire accuser mais apparemment elle avait réussi à s’échapper. Cette femme était d’un genre un peu différent. Elle louait ses enfants à des pervers. Elle avait été accusée à un emprisonnement de 3mois et à un sursis de 5 ans durant lesquels elle ne devait plus voir ses enfants, mais apparemment, elle avait réussi à les retrouver et s’apprêtait à recommencer l’opération. Lucie resta un moment interdite. La justice avait décidément un sens de la punition qui n’était pas assez développé. Elle comprit alors que sa mission avait vraiment une importance capitale pour le maintien de l’ordre. Il fallait qu’elle intervienne, elle le savait mais ne pouvait se résigner à tuer une femme et a priver des enfants de l’amour une mère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je vous présente Lucie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vous présente Lucie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 39Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» je vous présente le blog de mon petit frère
» Je suis nouvelle et je vous présente ma famille
» Que représente NOEL pour vous ?
» je vous présente mon site photo
» [TG][NO PHOTO] Bon... je vous présente les miens ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Go Nagai, Go! :: Sujets libres :: Sujets libres-
Sauter vers: