Partez comme Goldorak et ses camarades à la découverte de l'univers de Go Nagai et Ken Ishikawa !
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
2015, l'année Go Nagai !
Collection Go Nagai de Black Box, Cutey Honey par Isan Manga, Film Mazinger et Goldorak chez AB, et Shin Mazinger chez Kaze.
Hebergeur d'image
Un bon anniversaire pour Go Nagai, Go (2006-2016) !

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image
C'est en 2017
DISPONIBILITÉ : Grendizer Giga, L'école impudique, Mao dante V.2, Kekko Kamen
EN AOÛT 2017 :
KOTETSU JEEG (Super robot), MUGEN UTAMAORO (Thriller Historique), GAKUEN TAIKUSU OTOKO (Parodie Sociologique)
chez Black Box - sans oublier les autres œuvres de Go Nagai déjà disponibles
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image BIENVENUE À LA RENCONTRE DE GO NAGAI ET KEN ISHIKAWA Hebergeur d'image
C'est l'été
Hebergeur d'image

Partagez | 
 

 Les Sup'héros Lug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Les Sup'héros Lug   03.06.08 21:57

Au début des années 80, l'éditeur lyonnais Lug est le premier dans le domaine de l'adaptation de comic books en France grâce à ses revues Strange, Titans, Spécial Strange, Nova et Spidey (et grâce à sa ligne d'albums consacrées notamment à Spider-Man et aux Quatre Fantastiques.)


Un dessinateur (Mitton ?) présente fièrement les derniers nés des super-héros... Lug.

En mars 1980, dans Strange, une publicité annonce le lancement d'une nouvelle revue consacrée aux super-héros : il s'agit de Mustang qui jusqu'alors publiait des bandes italiennes de Western en format pocket... Pour l'occasion, la publication change de format (24X17cm) et passe en couleurs.


Encart dans Nova, juin 1980, le mois du lancement.

L'éditeur entretient une savante confusion autour de l'origine ces nouveaux personnages - on ne parle pas de super-héros Marvel mais, indistinctement, de super-héros Lug - et les noms des auteurs français sont américanisés : on veut des produits plus américains que nature mais on crée une marque de fabrique avec le terme sup'héros.



Il y a d'abord Mikros, imaginé par Marcel Navarro (Malcom Naughton) et Jean-Yves Mitton (John Milton).

Mike Ross, un athlète doublé d'un scientifique, sa compagne Saltarella et son ami Crabby sont métamorphosés en hybrides d'humains et d'insectes par des extra-terrestres insectoïdes, les Swizz. Mikros connaîtra 71 épisodes, dont 68 réalisés par Jean-Yves Mitton (scénario et dessins) et trois par Jacques Lennoz (Jack Nolez) et André Amouriq (épisodes 15 à 17, Mustang 68 à 70.) Après l'arrêt de la formule Mustang-Sup'héros, Mikros migrera dans Titans. (1)

Photonik de Ciro Tota (Arnt Cyrus Tota) , d'après une idée de Marcel Navarro, connaîtra 52 épisodes dont 12 réalisés par Jean-Yves Mitton. Taddeus Tenterhook, un jeune bossu est frappé accidentellement par les radiations d'un appareil expérimental («le Luminotron »). Il peut désormais se changer en homme-lumière. Avec ses deux compagnons, Nazel « double-doc » Ziegel , un vieillard télépathe et télékinésiste, et Tom Pouce, un orphelin qui communique avec les animaux, ils s'opposent au Minotaure, un vilain venu de l'espace. L'affrontement durera douze épisodes. Quelques mois plus tard, Photonik rejoindra Spidey. (2)


Mustang de Nolez (scénario) et Franco Oneta/Frank Onest (dessin) n'aura, lui, que huit épisodes, faute de succès. Grâce à une amulette magique, Ozark, un jeune indien, devient un super-héros. Chevauchant Mustang, il lutte contre le crime avec ses compagnons du Magic Circus. (3) Après un retour sans Mustang dans Zembla, Ozark reparaîtra brièvement dans le pocket Fantask puis à nouveau dans Mustang. (4)

L'aventure des Sup'héros Lug a duré près de dix ans avant de connaître un revival au début des années 2000 (chez Sémic puis chez Organic comix)

(1) Mustang 54 (juin 1980) à 70 (octobre 1981) 1ère série, puis Titans 35 (novembre 1981) à 87 (avril 1986), 2e série. Un album chez Organic Comix en avril 2007, dessins de Reedman sur scénario de Mitton.
(2)Mustang 54 (juin 1980) à 70 (octobre 1981) 1ère série, puis Spidey 22 (novembre 1981) à 44 (septembre 1983) – sauf Spidey 39 – 2e série, puis Spidey 55 (août 1984) à 58 (novembre 1984), et Spidey (septembre 1986) à 87 (avril 1987), 3e série. Photonik est réapparu dans un épisode de la Fantask Force.
(3)Mustang 54 (juin 1980) à 61 (janvier 1981)
(4) Sur scénario de Jean-Marc Lainé. Seize épisodes dans Fantask, 2e série (cinq numéros de février 2001 à janvier 2002) et Mustang 303 à 313 (2002-2003), Spécial Zembla 175 et Image comics 1 (2003).
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   04.06.08 18:12

Ils sont partis !
Les Sup'héros Lug prennent leur envol le 30 juin 1980 :


Envol contrarié par un vice de fabrication : les 8 premières et dernières pages étaient imprimées en double dans un certain nombre d'exemplaires.

Le premier récit met donc en scène Mikros : trois étudiants de Harward, athlètes accomplis et médaillés, entrent en contact avec une civilisation d'insectes avancés et hostiles.


Capturés et rapetissés à la taille des envahisseurs, ils sont transformés en hybrides destinés à mener des hordes d'insectes mutés à l'assaut de l'espèce humaine. L'intervention d'un enfant interrompt la transmutation de nos héros qui s'évadent.



Jean-Yves Mitton est un très grand professionnel. Il travaille notamment sur la série Blek le Roc pour LUG et signe de nombreuses couvertures pour les petits formats de l'éditeur lyonnais.

Dans Mikros, on retrouve à la fois le style dynamique propre aux comic books et une approche plus franco-belge dans la recherche documentaire pour les décors, les informations à caractère scientifique etc. Le souci d'éduquer en même temps que de distraire le lecteur en somme.

Mitton expliquait que le choix de trois personnages pour former un groupe de héros avait été inspiré par Blek le Roc, une série qui reposait aussi sur un trio.



Cependant, les personnages et leurs caractéristiques se rapprochent plutôt des Quatre Fantastiques en plus gamins :
- Mikros, le scientifique obnubilé par ses recherches au point de n'avoir aucune vie sociale rappelle Reed Richards,
- Saltarella, l'amoureuse transie et effacée, Sue Storm
- et Big Crabb, la brute gouailleuse, Ben Grimm. Un triangle amoureux vient compléter/compliquer leurs relations.

Les points forts de Mitton reposent sur son graphisme et le rythme qu'il sait impulser à ses histoires, moins sur la définition des caractères de ses personnages et leurs dialogues : les répliques sont grandiloquentes, les sentiments sirupeux et les héros (Mikros et Saltarella surtout) manquent de naturel. Les réparties de Big Crabb viennent contrebalancer avec bonheur les attitudes guindés des jeunes premiers. Par la suite, les personnages seront moins caricaturaux mais tendront quand même à "surjouer"...

(A suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Mustang (où l'on peut compter sur un vieux cheval de retour)   04.06.08 22:23

Mustang, la série éponyme du magazine, met en scène un jeune indien, Ozark (1), qui se voit confier une amulette par un vieux sorcier mourant, grâce à laquelle il rétablira la justice (ouf !)



La série n'évite pas les clichés misérabilistes sur les Indiens d'Amérique. Ozark doit lutter contre des crapules sorties tout droit de séries B de gangsters des années 30 (impers, chapeaux mous et mitraillettes Thompson à chargeurs-fromages.) Les visages pâles veulent exproprier les Indiens de leurs terres (c'était pas déjà fait ?) mais Ozark trouvera des alliés : un vieux canasson promis à l'abattoir et une joyeuse équipe d'artistes du cirque, le Magi-Circus. D'un coup de baguette magique, pardon, d'amulette, tout le monde se retrouve nanti de super-pouvoirs, correctionne et capture les méchants puis les remet au shérif (malheureusement corrompu : visage pâle langue fourchue !)



Si son style convient aux récits de Zembla, Franco Oneta n'est manifestement pas à l'aise dans le registre super-héros. Il n'est pas aidé par un scénario qui enfile les clichés (sans vraiment faire mouche.) Le récit prend beaucoup trop la tournure d'une histoire enfantine : amulette magique, cheval qui vole et qui parle, cirque (manège ?) enchanté...

Par ailleurs, les lecteurs ont fait un parallèle entre le Magi-Circus et le Cirque du Crime (!) apparu dans Daredevil et ont accusé les auteurs de plagiat (!)

C'est d'autant plus dommage qu'en raison de son titre, cette série aurait dû être la locomotive de la revue...

(1) Le nom du héros provient des monts Ozark qui s'étendent du Missouri au Kansas.

(à suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Getter Mario
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Cancer Buffle
Age : 44
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   05.06.08 5:18

Merci l'ami j'avais loupé le topic hier... T'es une vraie encyclopédie, dommage que tu ne soit pas publié dans un magazine spécialisé pour toucher plus de masse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   05.06.08 7:49

Getter Mario a écrit:
Merci l'ami j'avais loupé le topic hier... T'es une vraie encyclopédie, dommage que tu ne soit pas publié dans un magazine spécialisé pour toucher plus de masse.
Et plus de sous aussi. :MZ smile:
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
sebrider
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Poissons Dragon
Age : 41
Lieu : Pays du principe de l'Egalité. c'n'est pas gagné.

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   05.06.08 14:49

Zaitchick a écrit:
Getter Mario a écrit:
Merci l'ami j'avais loupé le topic hier... T'es une vraie encyclopédie, dommage que tu ne soit pas publié dans un magazine spécialisé pour toucher plus de masse.
Et plus de sous aussi. :MZ smile:

Tu écris une encyclopédie.

_________________



Il ne peut y avoir aucune liberté individuelle sans égalité.
"Il ne s'est jamais rien fait de grand dans le monde que par le courage et la fermeté d'un seul homme qui brave les préjugés de la multitude." (Gracchus Babeuf)
Revenir en haut Aller en bas
http://sitasous.monsite.wanadoo.fr/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Que la lumière soit   05.06.08 23:21

Mustang n°55, juillet 1980.


Avec Mikros, Mustang et Photonik, épisodes 2.


Couverture dynamique de Jean-Yves Mitton, introduisant Typho, le Galactus de l'univers Lug

(Ne vous emballez pas, l'intérieur est moins réjouissant.)





MIKROS : grandeur et servitude de 3 sup'héros.


Suite de la Mikros Saga :

Après avoir échappé aux Swizz, nos héros tentent de faire le point : mutés en hybrides d'hommes et d'insectes, réduits à une taille minuscule, ils peinent à survivre dans la métropole new-yorkaise... Jusqu'à ce qu'ils se souviennent qu'ils ont des super-pouvoirs.




Ils s'envolent alors pour Washington afin d'avertir le président des Etats-Unis (Jimmy Carter.) Hélas, celui-ci pense avoir des hallucinations dues au surmenage. (Où Mitton s'essaye à la caricature.)




Ne pouvant convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé, nos héros refusent néanmoins de se laisser abattre... Entretemps, les Swizz ne les ont pas oublié : comme Véga a le monopole des Golgoths, ils envoient à la place le robot Skorpio anéantir Mikros et ses amis.




En vain. Le héros propose alors à ses adversaires des pourparlers. Rendez-vous est fixé au sommet de la tour de la Pan-America. Là, les perfides Swizz paralysent Saltarella à l'aide d'un diabolique rayon. Ils l'emportent en otage, laissant nos Mikros et Crabb effondrés. Le suspense est à son comble.


(à suivre...)


* Le récit alterne scènes burlesques et scènes dramatiques à un rythme soutenu rendant la lecture agréable.

* Les pérégrinations de nos héros dans les rues new-yorkaises ne sont pas sans évoquer des récits classiques de SF comme L'homme qui rétrécit.

* Crabb parle de sa tante Aurélia – un clin d'oeil à la tante Pétunia souvent évoquée par Ben Grimm dont le sup'héros français est inspiré, partageant sa gouaille, son aspect monstrueux et sa fonction comique dans l'équipe.

* Le président Carter devait sa fortune au commerce de cacahouètes, d'où les multiples allusions à l'arachide...

* Mikros repère le vaisseau swizz en orbite géostationnaire – Mitton se fend d'un pavé explicatif sur cette notion à la manière de l'Oncle Charlier – ne manque plus que la mention « authentique » - quand la BD se veut pédagogique...

* Au début du film Un Shérif à New-York, Clint Eastwood se pose sur le sommet de la Pan-Am qui possède un héliport.



MUSTANG : Typho.



Après avoir mis en déroute les hommes de mains de la pègre, Ozark se trouve confronté au grand chef, le Corbeau.




Celui-ci réchappe à l'affrontement et, grâce à un calendrier Maya (qu'il a acheté pour les étrennes du facteur, sans doute), il invoque un démon, Typho, lequel se révèle indocile, laisse Ozark éliminer le Corbeau (on va pas en faire un fromage – facile ? je sais) et capture Ozark et Mustang. Le suspense est (encore) à son comble.




(à suivre...)


* Onetta n'est décidément pas à l'aise dans le style super-héroïque.

* Cette version de Typho diffère sensiblement de celle en couverture. (Et les pieds de poules... bof !)

* La réplique de Typho, "mon nom est Personne", est une référence à l'Odyssée (et au western spaghetti, aussi.)

En prime : un article sur Jean-Henri Fabre, le père de l'entomologie en France, et sur Tom Pouce (probablement illustré par Tota) – lorsque Lug concilie l'obligation d'avoir des pages magazines avec la thématique de la revue...







PHOTONIK : La nuit des dupes.





Dans cet épisode, Photonik et ses compagnons testent leurs pouvoirs en vue du combat qui les opposera au Minotaure.




Celui-ci les fait surveiller par le robot-sonde puis va utiliser son contrôle mental pour attirer nos héros dans le vaisseau-building qui domine Central Park (ce qui est pratique lorsqu'on veut regarder les concerts de Simon et Garfunkel à l'œil).




Là, ils affrontent les Hordes de l'ombre et libèrent les guetteurs du Minotaure, mouchards volants grâce auxquels il va surveiller la planète à l'insu de ses habitants.







A son retour, Photonik redevient Thaddeus, l'inoffensif bossu. Quel suspense. (A son comble, bien sûr.)


* Première apparition de Photonik en costume.

* Les informations du robot sonde ont une police « machine » ce qui ajoute un plus visuel au texte.

* Les premières pages s'ouvrent sur un résumé dans lequel Tota explique au lecteur qu'il doit lire car il est mentalement sous le contrôle du Minotaure. Une mise en abyme originale à l'époque.




* Les découpages de Tota sont inventifs et dynamiques.

* Les scènes où apparaissent les Hordes de l'ombre et les guetteurs sont de grands moments de fantastique.

* Le Minotaure apparaît comme un personnage retors et manipulateur auquel nos héros n'ont toujours pas été physiquement confrontés.


Dernière édition par Zaitchick le 22.09.08 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   22.09.08 21:26

Curieux, la mise à jour n'apparaît pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Actarus 2
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Poissons Cochon
Age : 46
Lieu : La Chaux de Fonds

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   27.09.08 16:11

Je connais bien tout cela je l'ai ai tous en plus du premier au dernier
Revenir en haut Aller en bas
http://euphoravenue.forum-box.com/index.php
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   10.10.08 21:49

Tu vas faire des jaloux. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   22.07.09 0:22

Mustang 56 sort au mois d'août 1980.
Ce mois là, nous perdîmes Jo Dassin. (snif.)



Au programme, la suite des aventures de Mikros le Titan Microscopique imaginé par J.-Y. Mitton et Marcel Navarro, de Mustang par Onetta et de Photonik par Ciro Tota.

Au début du 3ème épisode de Mikros, nous trouvons notre trio en fâcheuse posture : Salty est aux pinces des Svizz, les insectes humanoïdes, et Mikros et Crabb sont tenus de leur obéir sous peine de faire exécuter l'otage.



Lorsque Crabb est bouleversé, son casque devient bleu.

Pour tenir nos héros à l'œil, les Svizz laissent derrière eux un satellite relai avant de regagner leur monde patrie. Nos héros tentent vainement de l'attaquer dans le but de s'en servir pour poursuivre les aliens.



Assaut sur le central Svizz !

L'attaque frontale échouant, nos héros décident d'appliquer la bonne vieille tactique du cheval de Troie en détournant une fusée de la NASA afin de pénétrer dans le satellite.



Chasse la mouche par la porte et elle revient par la fenêtre.


Hélas, la tactique ne fonctionne que trop bien : les voilà piégés à l'intérieur alors qu'un fatal compte à rebours est enclenché tandis que les Svizz s'apprêtent à exécuter Saltarella.

(à suivre...)

Un épisode de bonne facture, fertile en rebondissements et en gags (Crabby fait croire aux techniciens de Houston médusés que ce sont les singes, grenouilles et autres cobayes qui occupent la capsule qui viennent de détourner la fusée !) et qui s'achève sur un cliffhanger haletant.


Au début du 3ème épisode de Mustang, nous trouvons nos héros en fâcheuse posture : Louella est aux mains des complices du Corbeau...



Trois hommes et... une femme en cage.

Pendant ce temps-là, Ozark lutte contre Typho dans l'espace.



Typho, le Galactus aux pieds de poule.


Celui-ci parvient à escamoter son cheval, mais le Gardien vient siffler les arrêts de jeu.



Uatu où es-tu ?

Ozark ne pourra récupérer son canasson qu'à condition de vaincre Typho en combat loyal. Il est renvoyé sur Terre où, grâce à l'aide de Blackbird, le trapéziste du Magic Circus, il défait les méchants.



La dernière case est-elle une discrète allusion la consommation de champignons hallucinogènes dont les shamans sont coutumiers ? (°_0)


(à suivre...)

Que dire ? L'histoire peine à décoller et Onetta n'est manifestement pas à l'aise pour dessiner du super-héros. On se soucie comme d'une guigne du sort de Louella ou de celui de Mustang.


Le dernier épisode de Photonik le montrait subitement privé de ses pouvoirs. Le Minotaure apparaît et le fait exécuter... Ce n'est heureusement qu'un cauchemar mais Taddeus se réveille bel et bien dans sa peau de bossu.



Une séquence prenante en guise d'ouverture...


Or la disparition de Photonik est signalée aux ordinateurs du Minotaure qui décide de passer à l'offensive en capturant ses deux amis.

D'abord Double Doc qui vient juste d'équiper Tom Pouce de propulseurs - ils lui permettront de faire des bonds impressionnants - et d'une fronde dont les projectiles sont autant d'armes secrètes.

Taddeus assiste impuissant au rapt de Tom par le Minotaure. Celui-ci lui ordonne d'oublier ce qu'il a vu mais Taddeus est toujours réfractaire au pouvoir hypnotique du vilain. Il fonce au campus et s'enferme dans la salle du Luminotron dans l'espoir qu'une nouvelle exposition aux radiations lui restituera ses pouvoirs...
Si elle ne le tue pas.

(à suivre...)

Très bon épisode. Les deux premières pages permettent de ressituer les personnages et le contexte du récit tout en démarrant par une séquence choc (la mort du héros.) L'action est menée à un bon rythme et l'univers de Photonik s'étoffe : on découvre la famille adoptive de Taddeus (une belle-mère autoritaire et un demi-frère qu'il vaut mieux perdre que trouver) ainsi que Freddy et sa bande, trois petites frappes qui prennent plaisir à persécuter Taddeus et qui deviendront la source de gags récurrents.

La mise en page de Tota est dynamique et ses angles de vues variés participent au plaisir de la lecture : la caméra bouge, le Minotaure est montré en contre-plongée pour accentuer son imposante stature etc.


Un exemple d'action mise en scène par Tota :



Une gestion de l'espace totalement dans l'esprit comic book.

Il est regrettable que ce dernier ne souhaite pas la reprise de ces histoires. (é_è)




Dur d'être un héros chantait Capedevielle...
(Et un clin d'œil à Spidey, un.)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   04.08.09 13:58

Mustang 57 paraît en septembre 1980.


Une couv' dynamique de Mitton, partiellement inspirée d'une vignette de Tota.



Mikros par J.-Y. Mitton
Rush sur la ruche !
Le 4e épisode de Mikros entraine nos héros au cœur de l'empire svizz.

Résumé :
Mikros et Crabby sont en fâcheuse posture, prisonniers du satellite-relai en phase d'autodestruction. Salty est menacée de désintégration.



Mitton aime les titres ronflants

Grâce à ses pouvoirs, Mikros brouille le signal fatal et prends le contrôle du satellite. Trop tard pour sauver Salty, hélas, mais pas pour éliminer la menace svizz. Il pilote l'appareil jusqu'au cœur de l'empire.



Un échangeur spatial filtre l'accès à l'espace contrôlé par les Svizz.

Déjouant les défenses, Mikros et Crabby pénètrent dans la Ruche, la planète mère des Svizz, couverte d'alvéoles. Ils rencontrent Termitor, l'implacable souverain des Svizz qui les jette en pâture au Globule après leur avoir révélé son intention de s'accoupler avec Salty, épargnée in extremis.



Termitor règne sur l'empire svizz et veut féconder Saltarella.

Comment nos héros échapperont-ils à l'appétit du Globule ? Réponse dans un mois.



Le Globule, un croisement entre l'enzyme glouton et le Blob.

Commentaire :
l'action se poursuit à un rythme soutenu et chaque épisode apporte son lot de révélation. Les héros restent archétypaux mais cela ne nuît en rien au déroulement du récit. De la bonne série B de SF.

Mustang par Onetta.
Sauvez Mustang !



Résumé :
Après avoir libéré Louella, Ozark doit affronter Typho pour récupérer Mustang. Le vilain prend possession du corps de Jimmy Black, ancien boxeur devenu homme de main de la pègre.



Il affronte Ozark sous une enveloppe mortelle mais la victoire lui échappe lorsque Black répond au défi de Black Bird, l'acrobate du Magic Circus, son ancien adversaire sur le ring. Black est vaincu, Typho aussi, le canasson rentre à la maison.

Commentaire :
On ne voit vraiment pas ce qui peut sauver Mustang... Ni le scénario alignant les clichés, ni le dessin inadapté au genre. L'épisode est néanmoins plus dynamique que les précédents.
Note : Par la suite, le scénariste Jean-Marc Lainé a assuré une postérité aux crapules jouant les hommes de mains de la pègre locale dans des épisodes de la nouvelle série Ozark parus chez Sémic, leur apportant un semblant d'épaisseur psychologique. Typho est revenu tourmenter Ozark et Zembla.

Photonik par Ciro Tota.
Piéges.



Résumé :
Taddeus s'est enfermé dans la salle du Luminotron et déclenche l'appareil. Bombardé de radiations à haute dose, il se métamorphose en Photonik. Les appareils du Minotaure le détectent à nouveau et le vilain lance à ses trousses le Chasseur Ailé.


Une mise en page inventive qui s'affranchit du "gaufrier".

Photonik est capturé – mais ce n'est qu'une feinte : il retourne la situation, libère ses amis et découvre le secret des énormes banques de données du Minotaure - il s'agit d'êtres vivants aux capacités mentales exceptionnelles, reliés en série, les Homo-Ordinateurs.



Double-Doc établit le contact avec eux et provoque une gigantesque panne qui apportera aux héros évadés un peu de répit.

Commentaire :
une nouvelle fois, Tota livre une histoire rythmée, parsemée de révélations.
Son dessin, en particulier son jeu sur les perspectives, permet de mettre en scène des poursuites aériennes dynamique et des scènes d'actions mouvementées.





Graphisme élégant, récit captivant, narration irréprochable, du grand spectacle !

(A suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Jeegsaw
Grand Stratéguerre
Grand Stratéguerre
avatar

Balance Dragon
Age : 40
Lieu : Montréal, Québec, Canada

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   07.08.09 19:07

Super intéresant l'ami!! Merci pour la qualité de ton post!!
Revenir en haut Aller en bas
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   07.08.09 20:30

Merci de me lire. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Kojiana
Commandant Minos
Commandant Minos
avatar

Lieu : France

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   08.08.09 12:30

J'ai quelques Mustang des années 2000-2002 (parus chez Semic). Mais ils sont en noir et blanc, ce n'est pas pareil ! C'est chouette en couleur !
Alcorine
Revenir en haut Aller en bas
http://kojiana.deviantart.com
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   08.08.09 16:18

Tiens, "Alcorine", c'est mignon comme pseudo... ^^
C'est surtout le contenu éditorial qui a changé : Mustang, au début, c'était de la BD de western sous licence italienne (genre Tex) puis Lug a tenté de produire des BD de super-héros en couleurs, d'où un changement de format... Comme le magazine n'était pas rentable, les meilleures BD se sont poursuivies dans d'autres revues et Mustang a retrouvé son format initial et son orientation western.
Ozark a été repris par J.-M. Lainé au scénario après un galop (!) d'essai dans Fantask nouvelle formule.
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Actarus 2
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Poissons Cochon
Age : 46
Lieu : La Chaux de Fonds

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   08.08.09 20:37

Moi mon favoris c'était Photonik
Revenir en haut Aller en bas
http://euphoravenue.forum-box.com/index.php
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   22.11.09 22:23



Mustang 58
paraît le 5 octobre 1980.

Mikros (Navarro/Mitton)
Mikros et ses amis sont confrontés au Globule !


Et Mitton fait des clins d'œil à Cocteau.

Nos héros seront-ils dévorés par le Blob des Svizz ? Non. Par une émission d'ultrasons, Mikros provoque le retour des héros à la taille humaine, ainsi, devenus des géants aux yeux de leurs adversaires, ils parviennent à s'enfuir sans peine tandis que le Globule dévore le monde des insectoïdes.


Partie de quilles cosmique avec les vaisseaux Swizz.

Dans un ultime sursaut, les Swizz libèrent le Rapace, une arme absolue qui n'est pas sans évoquer les Golgoths de notre enfance.


Le rapace finira digéré par le Globule.

Rentrés chez eux, nos héros n'arrivent cependant pas à se réintégrer : s'ils ont retrouvé une taille normale, ils n'ont cependant pas récupéré forme humaine.


Pas de spaghettis pour les héros...

Mikros et ses compagnons doivent fuir la police. Ils sont devenus des étrangers dans leur propre monde tandis qu'à des années lumières de là, un survivant s'extrait du magma qu'est devenu la ruche...



Une conclusion menée tambour battant avec un rebondissement final qui relance l'histoire. Les sup'héros sont des parias tous comme leurs homologues-modèles de Marvel, le Surfer d'Argent et l'Araignée...

Mustang. (Nolez/Onetta)
Le docteur Kaïn a créé un robot qui sera l'instrument de sa vengeance. (De quoi s'agit-il ? Vous le saurez plus tard.)


Et s'il n'en reste Kaïn, il sera celui-là.

Mister Circus teste un dragster sur le Grand Lac Salé (Utah). Ozark et lui prennent pension chez des Mormons (une secte protestante à côté de laquelle les Luthériens font figure de délurés.) Nos héros correctionnent une bande de Hell's Angels pittoresques.


Mustang 1 - Easy Rider 0

Peu après, Mister Circus surprend Tiw, la création de Kaïn, jaillissant du lac. Il termine à l'hôpital. Pendant ce temps, Ozark dort.

Nous aussi...

Photonik (C. Tota)


Clin d'œil aux Mystères de Paris.

Le Minotaure est momentanément privé des homo-ordinateurs qui lui servent à faire fonctionner son empire et à maintenir l'humanité en transe hypnotique. Pour gagner du temps, il fait envoyer dans le lac de Central Park un conteneur (le "bulbe") destiné à provoquer une diversion.

Les sbires du Minotaures supervisent l'immersion du bulbe... Mais tom Pouce surprend l'opération.


Les sbires du Minotaure ne sont pas sans rappeler un autre tueur robot habillé en torpedo...


Le Cybernaute que les amateurs de Chapeau Melon et bottes de Cuir connaissent bien.


Tom Pouce échappe de peu aux robots de Fat... du Minotaure.


Tota, auteur débutant, utilise pourtant la perspective avec un savoir-faire consommé.

Pendant ce temps là, Photonik corrige Freddy et sa bande, loubards récurrents de la série.


Les revues Lug sont distribuées aux Etats-Unis... Mais que restera-t-il à Marvel ?

Photonik gagne un hamburger dans l'affaire... Il ne lui reste plus qu'à trouver un toit. pendant ce temps, Tom Pouce donne un coup de main à un fugitif.


Un discours écolo-zoologique un peu primate... primaire, pardon.

Tiré d'un mauvais pas par l'intervention de Photonik, Tom Pouce l'accueille dans sa cachette souterraine, sous le parc. Il commence à raconter son histoire à son compagnon.



Benjamin d'une famille de costauds, il ne se sentais pas à sa place, aussi il s'est fait la belle par une nuit de pleine lune. La suite des origines devra attendre : Photonik s'est endormi sans même que Tom puisse lui parler du mystérieux bulbe.



Le lendemain, la police repêche l'objet en présence de la presse. Photonik et Tom assistent à l'opération lorsque soudain le bulbe échappe à la gravité, s'élève et éclate, libérant un nouveau vilain : le Sagittaire.


Attention de bien sagittaire avant de s'en servir, sinon on se retrouve à la masse...

Chaque épisode apporte son lot de révélations et de rebondissements. Celui-ci s'achève sur un cliffhanger prometteur... Vivement la suite !

(à suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   22.11.09 22:24

Actarus 2 a écrit:
Moi mon favoris c'était Photonik
Tu as bon goût.
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
blacky
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Taureau Singe
Age : 49
Lieu : France

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   10.12.09 23:00

ah, je me souviens de cette couverture de ce Mustang n°58.
c'est bien caché dans un carton avec d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
toysnus
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Lieu : Dans un coffre à jouets

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   21.02.10 20:10

J'ai retrouvé récemment tous les Spidey en scans, j'ai pu relire Photonik, après 20 ans d'absence, avec un plaisir assez grandiose je dois dire. Certains épisodes ne sont pas fameux (le requin géant par exemple) mais la plupart se lisent très bien et sont plutôt recherchés, les origines de Ziegel par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.toysnus.fr/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   21.02.10 22:11

Le requin, c'est un hommage à la fois au film Les Dents de la Mer et aux films de monstres japonais.
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   05.04.10 11:20

Mustang 59 paraît en novembre 1980.



En couverture, l'affrontement vedette du numéro : Photonik contre le Sagittaire.

Mikros, épisode 6.


Le monde des Swizz a été détruit, mais leur empereur a survécu et va rejoindre nos héros sur Terre.



Mike Ross et ses compagnons se rendent chez le docteur Hoffmann pour solliciter son aide afin de retrouver forme humaine. Or, le vieil homme aigri a pris sa retraite... En guise de cadeau, ses étudiants lui ont offert la chrysalide contenant... Termitor. Celui-ci contacte l'homme cupide.



Un pacte faustien est scellé entre les deux créatures...



Super-Termitor naît de la fusion d'Hoffmann et de Termitor. Il maîtrise nos héros, les enferme dans un bloc de béton puis les précipite dans l'océan... L'épisode s'achève sur un suspense que ne renierait pas Ponson du Terrail.



De Flash Gordon à Faust.

Le récit rebondit dans cet épisode qui ré-active une menace que l'on pensait conjurée. Mitton soigne la mise en scène avec un savoir-faire consommé : il introduit le professeur Hoffmann (!), un vieillard aigri, entomologiste dévoyé dont les projets visant à transformer les insectes en auxiliaires des armées humaines n'ont (heureusement) pas convaincu. Au soir de sa vie - et de sa retraite - il fait le bilan amer de sa carrière, citant De Gaulle ("la vieillesse est un naufrage"), lorsque Mike Ross et ses amis viennent à sa rencontre. Les héros tragiques sont en effet les vainqueurs des Swizz mais leur condition d'hybrides en fait des réprouvés. Ils espèrent qu'Hoffmann les aidera à redevenir humain. Par un raccourci temporel et narratif, Mitton a réuni dans un même lieu tous les acteurs du drame : la chrysalide renfermant Termitor a été offerte au docteur en cadeau pour sa retraite. L'empereur déchu s'éveille et propose au vieillard un marché qu'il ne peut refuser : le pouvoir absolu et l'immortalité contre une fusion de leurs deux êtres en une seule essence. Le pacte est scellé par la morsure de l'insectoïde. Mitton joue habilement des ombres et du découpage pour montrer la séduction exercée sur Hoffmann, vieillard déclinant et pourri d'amertume par un Termitor méphistophélique : la dernière vignette de la planche 13 montre l'homme consumé par le feu qui le recrée dans une position évoquant la damnation. Mitton joue de l'ellipse : dans la vignette suivante, page 14, un éclair de foudre salue la transformation d'Hoffmann en zébrant le ciel nocturne par dessus les toits de la maison dans une ambiance évoquant le Frankenstein de James Whale... puis on revient à nos héros, attendant Hoffmann dans son laboratoire souterrain (nouvelle référence au classique Frankenstein), frappés de stupeur à l'audition du hurlement d'Hoffmann avant, d'enfin, révéler la créature née du pacte maléfique. La tension monte crescendo jusqu'à l'apparition du super-vilain. Une belle leçon de mise en scène dans laquelle on devine l'influence du cinéma mais aussi de l'opéra (si Hoffmann s'appelle ainsi, ce n'est pas gratuit.) On pardonnera donc à Mitton les confusions dans le dessin - la pince de ST passe de gauche à droite, ce qui démontre qu'il est constitué de molécules instables !)

Mustang, épisode 6.



Scène d'apocalypse. L'hôpital attaqué par Tiw, la création du docteur Kaïn, est la proie des flammes. Ce dernier est persuadé que Mister Circus est son fils perdu. Il expédie Tiw le récupérer.



Photonik, épisode 6


Photonik affronte le Sagittaire, jailli du bulbe mystérieux émergé dans Central Park.



Tout l'épisode développe ce combat entre Photonik et son adversaire, nourri de rebondissements.

Le style de Tota et son sens de la narration font merveille.





La tension atteint son comble lorsque le Sagittaire révèle la vérité sur sa condition :



Il est l'esclave du Minotaure, sa planète a été conquise et il se bat pour la survie de ses proches.



La première vignette montre le pacte scellé entre le Minotaure et le Sagittaire. Le premier se drape dans sa cape et sa silhouette cornue évoque le diable. Cette image qui fait écho au premier récit du périodique : le Sagittaire s'est damné sous la contrainte, tandis qu'Hoffmann a fait un choix délibéré. L'histoire montrera que tous deux sont des dupes.

Photonik appelle un miracle, et c'est ce qui se produit. Le ciel sauve notre héros... sous la forme d'un éclair fort opportun.
Le Minotaure récupère son esclave mais n'a pas dit son dernier mot. Le récit est relancé par un sub-plot : entretemps, deux étudiants sont en passe de découvrir la double identité de Photonik.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
UFO
Général Horos
Général Horos
avatar

Poissons Chien
Age : 47
Lieu : Le Caire - Egypte

MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   14.04.10 10:48

Interessant comme toujours :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Sup'héros Lug   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Sup'héros Lug
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Go Nagai, Go! :: Sujets libres : Le Droit à la Paresse :: Sujets libres-
Sauter vers: