Partez comme Goldorak et ses camarades à la découverte de l'univers de Go Nagai et Ken Ishikawa !
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Hebergeur d'image BIENVENUE À LA RENCONTRE DE GO NAGAI ET KEN ISHIKAWA Hebergeur d'image
C'est l'automne dans l'Hémisphère Nord
Hebergeur d'image
Forum pour la motivation de doublages et de publications en Français
des œuvres de Dynamic planning, Go Nagai et Ken Ishikawa
2015, l'année Go Nagai !
Collection Go Nagai de Black Box, Cutey Honey par Isan Manga, Film Mazinger et Goldorak chez AB, et Shin Mazinger chez Kaze.
Hebergeur d'image
Un bon anniversaire pour Go Nagai, Go (2006-2016) !

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image
C'est en 2017
DISPONIBILITÉ : Grendizer Giga, L'école impudique, Mao dante V.2, Kekko Kamen
EN AOÛT 2017 :
KOTETSU JEEG (Super robot), MUGEN UTAMAORO (Thriller Historique), GAKUEN TAIKUSU OTOKO (Parodie Sociologique)
chez Black Box - sans oublier les autres œuvres de Go Nagai déjà disponibles
Hebergeur d'image

Partagez | 
 

 L'Homme qui valait trois milliards.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: L'Homme qui valait trois milliards.   14.08.08 15:11

Comme Arty, je me suis pris le DVD L'Homme qui valait trois milliards et j'ai regardé le 2e épisode Population Zéro (ne pas confondre avec le film homonyme avec Géraldine Chaplin, projeté dans le cadre de l'émission L'Avenir du Futur.*»)

Surprise, c'est Jeannot Swarc qui réalise l'épisode ! Il suffit de regarder sa filmographie (Les insectes de feu – un film qui nous faisait flipper dans les années 70 ! -, Jaws II, Supergirl, Quelque part dans le temps...) pour constater à quel point notre compatriote a payé son tribut au genre (à la télévision, il a réalisé une adaptation du Double Crime de la Rue Morgue avec George C. Scott, diffusée sur Canal + et des épisodes *intelligents* de la série Heroes.) Grâce lui soit donc rendue.

Un scientifique aigri expérimente une arme à ultrasons sur une petite ville des Etats-Unis afin de faire une démonstration de son efficacité au gouvernement qui l'a bafoué : il compte bien humilier ses anciens patrons et leur extorquer une rondelette somme d'argent. Mais les autorités, se fiant aux données obsolètes d'un ordinateur, refusent de céder au chantage. A Steve Austin de contrer les desseins des méchants.

Bien que la série soit ancienne (1973), il faut reconnaître qu'elle conserve un certain charme. Certes, les moyens techniques prêtent à sourire (ordinateurs à voyants multicolores, télex présentés comme le fin du fin en matière de télécommunication, foi absolue dans le diagnostic d'ordinateurs qu'on imagine approvisionnés d'énormes bandes magnétiques et vomissant des fiches perforées...) mais l'ambiance est prenante et le récit recèle de nombreuses trouvailles (Austin utilise une combinaison spatiale pour se préserver d'une éventuelle contamination afin d'explorer la petite ville en toute sécurité, enfermé dans une chambre froide qui paralyse ses membres artificiels,
Spoiler:
 
– une séquence qui, me semble-t-il, a été reprise dans l'épisode en deux parties du Scalpeur lorsque des Aliens sondent son cerveau -, etc.)

Au passage, on notera que Steve Austin est originaire de cette petite ville texane – Norris (!) - et qu'il représente l'image du rêve américain : un petit gars de la campagne qui, à force de travail, a réussi à marcher sur la lune (et qui continue de servir son pays dans l'ombre.) Autre précision, Austin est le nom de la capitale du Texas – anciennement Waterloo - rebaptisée ainsi en l'honneur du fondateur de l'Etat, Stephen Austin. La précédente capitale était Houston, célèbre site d'un centre de lancement de la NASA. Un nom hautement symbolique, donc.

L'argument du scénario n'est pas sans rappeler un album de la série Bruno Brazil :


Une bande de rufians utilise le même type d'armes pour neutraliser la population d'une grande ville afin de piller tranquillement la banque fédérale. Avec leurs justaucorps violets, ils évoquent assez facilement les hommes de main de quelque super-vilain. Le commando Caïman en réchappe, abrité dans un complexe souterrain au moment de l'attaque. Comme dans L'HQVTM,
Spoiler:
 

Plus de précisions sur cet album ici.

L'ambiance qui règne au début de l'épisode n'est pas sans rappeler Le village des damnés, un classique de la SF.
http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/4/7/7321950501748.jpg" border="0" alt="" />
De même que l'équipement militaire désuet des soldats qui mettent la zone en quarantaine renvoie à celui des troupes américaines dans les grands classiques de la SF comme Le Jour où la Terre s'arrêta ou La Guerre des Mondes.

On retrouve aussi l'idée du village martyr de l'Amérique profonde dans un épisode d'Iron Man qui introduit le vilain Sunturion.


Sorte de cyborg également modifié par EX... ROXON, la compagnie pétrolière sans scrupule dont la défaillance d'une station orbitale est à l'origine de la destruction de la population. (Par émission de micro-ondes – hé, oui, faut bien anticiper un recyclage après l'épuisement des énergies fossiles.)

L'Homme qui valait Trois Milliards est inspiré du roman Cyborg de Martin Caidin (paru dans la collection Présence du Futur, en France.


La série a inspiré également un autre personnage de la bande dessinée britannique, MACH-ONE alias FORCE X, chez nous.


Physiquement très proche de Steve Austin, il s'agit d'un agent secret anglais, John Probe (!), amélioré grâce à la technique de l'électro-acupuncture (!) et auquel on a greffé un cerveau-ordinateur qui lui fournit des données techniques et lui prodigue des conseils, et avec lequel il est en conflit permanent. Les rapports entre Probe et sa hiérarchie sont nettement plus tendus qu'entre Austin et son patron, O. Goldman. Sharpe, le supérieur direct de Probe, est régulièrement qualifié de "pourri", il est cynique et n'hésiterait pas à sacrifier Probe s'il n'était aussi coûteux et indispensable... Du moins, jusqu'à ce qu'un remplaçant soit mis au point.

La BD est nettement plus sombre et violente que son équivalent américain : les commentaires de l'ordinateur qui diagnostique les dégats corporels infligés à ou par Force X en ajoutant à la violence de l'image... et le cynisme baignant les rapports individuels. N'étant pas limités par le budget, les scénaristes baladent Force X aux quatre coins du monde et le confrontent à des terroristes, des guérilléros, des mafieux, des armées entières, des agents de l'Est (Guerre froide oblige) ou de la CIA (rivalité inter-services oblige), des yétis (!) voire des Aliens (baptisés «*Ultra-terrestres*» chez Mon Journal – marque déposée ?) avec force équipement high-tech... Et ce, dans des intrigues développées et conclues en quelques pages – les récits se développeront davantage sur la fin.

De nombreux auteurs ont travaillé sur cette bande dont le français Jean Frisano.

Force X a connu une publication en France dans un premier pocket à son nom puis dans le magazine Super-Force. (Mon Journal – Ed. Aventures et voyages)


Quelques précisions sur cette publication ici.

Maintenant, si on additionne les membres artificiels reconstitués de Steve Austin avec le cerveau ordinateur de John Probe et qu'on confie le tout au docteur Frankenstein, on a... Deathlock ! (Plus faisandé, il est vrai.)


C'est tout pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: The Six Million Dollar Man - the pilot.   17.08.08 11:30

J'ai regardé les autres épisodes de L'Homme qui valait trois milliards en DVD.

Le premier pilote a été diffusé en France un dimanche. Je me souviens l'avoir regardé chez une amie de ma grand-mère étant gamin – c'était comme dans la chanson de Ph. Chatel, « il était tellement long l'après-midi, qu'en sortant de là, je croyais que j'avais grandi. » Autant dire que la diversion de L'Homme... était la bienvenue !

Le film est plutôt moyen. Une histoire d'espionnage assez basique avec un méchant trafiquant d'armes qui dérobe des missiles Polaris pour les revendre aux soviétiques – et vice versa. Austin est impliqué dans l'affaire à son corps défendant, il est manipulé par les services secrets et a un compte à régler avec le méchant (qui est responsable de la mort d'une tendre relation.)

Pas grand chose à dire. Le récit est convenablement mis en boite selon les standard télé de l'époque. Le scénario est raisonnablement abracadabrant. (Avec un final apocalyptique, l'arsenal du malfaisant est dévasté par une explosion atomique... Alors qu'il est situé à proximité d'une zone habitée !) La production lorgne sur James Bond sans en avoir le charme ni les moyens, bien que l'action se déroule dans le cadre des Bahamas après une séquence « pré-générique » en Egypte dans l'esprit bondien.

Une bonne surprise, la participation de David McCallum dans le rôle d'un agent soviétique – allié de circonstance à Austin – détente oblige.


David McCallum est un habitué des productions télévisées des années 60-70. On a pu le voir notamment dans un épisode de Outer Limits (Au-delà du réel, épisode Le sixième doigt) où une machine développe son intellect au point d'en faire une incarnation de l'homme – difforme - du futur...

Mais, surtout, dans la série The Man fron UNCLE – il était Ilya Kuriakine, l'inséparable compagnon de Napoléon Solo (Robert Vaughn – l'acteur préféré d'Howard the Duck) – D'ailleurs, on disait Là où il y a Solo, Ilya Kuriakine. Sa coupe au bol en faisait le chouchou des téléspectatrice. Ce rôle lui valu sa notoriété et l'occasion de figurer dans des films d'espionnage (Opération V2) ou de guerre (La Grande évasion.)

Stan Lee revendique The Man from UNCLE comme sa source d'inspiration directe pour Nick Fury agent of the SHIELD (les acronymes, sûrement.)


Dans la dernière saison de A-Team, Agence tout risque, sans Barracuda (George Peppard était jaloux de la notoriété de Mister T), alors que le groupe devient désormais une équipe d'agents spéciaux façon Mission Impossible dirigée par R. Vaughn, il est un méchant soviétique confronté à son ancien complice lors d'un duel final.

(Les amateurs ont dû apprécier le clin d'oeil qui révèle pourtant un esprit de « guerre fraîche » contraire à celui des Agents Très Spéciaux.)

Il joue également un super-héros de la télévision puisqu'il incarne Le nouvel homme invisible : un savant idéaliste qui préfère utiliser son invention sur lui avant de la détruire plutôt qu'en laisser le contrôle à l'armée. Il accepte cependant d'accomplir des missions pour l'Uncle Sam. (Voilà qui rappelle la position d'Austin – anti-militariste mais néanmoins patriote.)


On le retrouve également dans la série Colditz où il s'échine à s'évader de la prison la mieux gardée du IIIe Reich.
Actuellement, après quelques apparitions ponctuelles, notamment dans un épisode de la première saison de Babylone 5, il est le légiste fantasque de NCIS.
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   17.08.08 17:12

Nick Fury meets James Bond...
Il s'en est fallu de peu.

Reprise des Strange Tales - 150-168 (1965-1967) Dessin de J. Steranko.
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   17.08.08 18:25

En bonus, deux épisodes inédits en VO sous titrée racontant les origines du cyborg qui valait six millions de dollars.

Narration en voix-off par l'ami/médecin/chirurgien du héros qui rapporte les évènements à postériori, créant un effet d'attente (la catastrophe est annoncée) et traduisant le dilemme de l'ami et du scientifique à la fois excité par le défi technologique à relever, désireux de rendre la santé à l'homme qu'il admire mais s'interrogeant sur le bienfondé de l'opération financée par le gouvernement.

Grosse différence par rapport à la série, ce n'est pas Oscar Goldman qui supervise le projet mais un dénommé Spencer, un bureaucrate des services secrets invalide et cynique joué par Martin Balsam.

Martin Balsam, l'Homme qui met Steve en colère.
Bah, Psychose toujours.


Il attend froidement qu'un accident lui procure le cobaye nécessaire à ses expériences.
Voilà qui rappelle la génèse d'un autre cyborg.


L'accident lors du vol d'essai est filmé de façon sobre : un brusque blocage de la manette de commande et l'appareil s'écrase. On a l'impression d'assister à un crash filmé par les actualités télévisées.

Un long moment est consacré à la « reconstruction » du colonel Austin.

D'abord la reconstruction physique : pour la constitution des prothèses, la production a sollicité des experts médicaux afin d'apporter un verni de crédibilité à l'opération. De fait, Austin doit s'accoutumer à ses nouveaux membres. L'apprentissage sera long et difficile.

Cependant, le plus gros obstacle est psychologique : la crainte d'une perte d'identité et le questionnement sur le prix à payer pour redevenir un être (en apparence) humain minent le colonel. Austin ne croit pas au le caractère philanthropique de l'entreprise et se doute que si le gouvernement a investi de fortes sommes pour le remettre sur pied, c'est dans le but de les rentabiliser. Spencer se montre d'ailleurs d'un pragmatisme parfaitement cynique : il considère le cyborg comme un instrument qu'il veut tester sur le terrain afin de vérifier s'il est opérationnel. Pour cela, une mission sera confiée à Austin qui s'avèrera être un piège duquel il devra se sortir seul pour démontrer qu'il est viable. (La situation au Moyen-Orient – qui ne semble pas avoir évolué depuis 30 ans – sert de toile de fond au récit. On notera que dans le pilote officiel, le méchant ironise sur « la guerre des six minutes », allusion transparente à la guerre des six jours.)

L'ensemble est plutôt correctement réalisé, même si les adversaires d'Austin semblent particulièrement manches et si le héros surmonte un peu trop rapidement son aversion de tuer.

Dans le rôle de l'infirmière qui va servir de soutien psychologique à Austin lors de son opération et l'aider à s'accepter, on retrouve la ravissante Barbara Anderson.

ça ne vous requinquerait pas une infirmière aussi belle ?

Cette actrice a déjà secondé un autre Homme de Fer invalide, Robert Dacier dans la série Ironside/L'Homme de Fer.


Par ailleurs, elle est apparue dans différentes séries comme Mission Impossible, Star Trek - où elle a réussi la prouesse de convaincre le téléspectateur que Kirk/Shatner pouvait avoir du charme !

Son personnage sera écarté à la demande d'Austin même qui refuse de se lier d'affection avec quelqu'un.

La vision de ces deux épisodes vaut donc pour la mise en place des éléments de la série, éléments qui resteront ses bases même s'ils ne seront pas repris intégralement (exit Balsam et Anderson – les idylles que connaîtra Austin ne seront que des aventures de circonstances... Sauf en ce qui concerne une certaine femme bionique...)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Getter Mario
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Cancer Buffle
Age : 44
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   18.08.08 7:25

Encore merci monsieur Z, tu enrichies toujours notre culture avec des trucs oubliés ou moins connu, bravo pour ton travail, je prend le temps de tout lire à chaque fois.


Concernant tes autres topics, dommage qu'au Québec nous n'avons pas un aussi grand héritage de ce genre de truc en Francais, on en as eu quelques uns mais au diable les rééditions ou sinon c'est l'anglais qui est limite pour certains.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   18.08.08 14:05

Ce qui nous manque, nous, ce serait plutôt les (bonnes) traductions de BD américaines.
Quant aux DA japonais... à une période, c'était vraiment le désert.
Maintenant, les séries sont relativement accessibles mais lorsqu'on était tributaires de la télévision ! (Sachant que le magnétoscope ne s'était pas démocratisé et que le bon goût (!) français réprouvait ces productions douteuses autant que levantines !)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
vania
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Taureau Tigre
Age : 43
Lieu : Bruxelles

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   18.08.08 22:02

Salut aux fans de l'Homme qui valait 3 milliards & Super Jaimie.

J'en profite (j'espère que Getter Mario ne m'en voudra pas...) pour vous annoncer justement la création par moi-même d'un forum francophone de notre couple bionique, il vient juste d'être fait mais j'ai pas encore tout fini (je l'ai commencé il y a que 3 jours).

Vous pouvez vous y inscrire car les sujets sont déjà défini dont un logo mais le forum s'améliorera avec le temps... voici l'adresse :

http://bionic.forumdefan.com/index.htm

peut-être a bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Getter Mario
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Cancer Buffle
Age : 44
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   19.08.08 1:27

Cool, j'aime bien voir les amis ici s'aventurer dans la gestion des forums, et au contraire Vania, ca me fait un grand plaisir de te faire de la promo a1

Peut-être que Zaitchick, pourrait s'y inscrire et par la même occasion de copier ce topic sur ton forum vu qu'il est concerné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
vania
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar

Taureau Tigre
Age : 43
Lieu : Bruxelles

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   19.08.08 11:49

Merci beaucoup getter Mario... Est-ce que je pourrais si j'en ai besoin te poser des questions sur le maniement?
Revenir en haut Aller en bas
Getter Mario
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Cancer Buffle
Age : 44
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   19.08.08 13:34

Bien sur ;) En MP pour ne pas polluer le topic ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Zaitchick
Commandant Hydargos
Commandant Hydargos
avatar

Sagittaire Cheval
Age : 50
Lieu : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   21.08.08 12:54

Getter Mario a écrit:
Cool, j'aime bien voir les amis ici s'aventurer dans la gestion des forums, et au contraire Vania, ca me fait un grand plaisir de te faire de la promo a1

Peut-être que Zaitchick, pourrait s'y inscrire et par la même occasion de copier ce topic sur ton forum vu qu'il est concerné.
Je peux bien le faire, ça ne pose pas de problème.
Ensuite, c'est un topic occasionnel. Je ne suis pas un aficionado de la série même si j'ai grandi avec elle.
Peut-être plus de Super-Jaimie dont les épisodes me semblent avoir mieux vieilli (encore que, j'en ai vu certains avec des ET - à moins que je ne confonde avec une autre série - Wonder Woman version contemporaine - qui passait sur la 6 à la même époque - et donc, il était temps que ça s'arrête.

Pas convaincu non plus par les téléfilms fin des années 80 - le coup de "ils ont des enfants et le garçon est dans l'USAF et - surprise ! - il a un gros accident en manoeuvre et - re-surprise - on le reconstruit comme papa et - mais quelle coïncidence extraordinaire qui tombe à pic comme Lee Major, mais je m'égare - il accepte de bosser pour les services secrets !!!" ça fait un peu beaucoup comme coïncidences !

Curieux de voir ce que donne Bionic Woman - série arrêtée, ce qui ne signifie pas qu'elle soit ratée. (Et puis, y a miguel Ferrer !!!)
Revenir en haut Aller en bas
http://zaitchick.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Homme qui valait trois milliards.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Homme qui valait trois milliards.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série "L'Homme qui valait trois milliards"
» Générique Serie tv - L'homme qui valait trois millards
» L'homme qui valait 6 milliard de Peter Berg avec Mark Whalberg
» Goseb® et les dvd de Séries
» Bionic Woman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Go Nagai, Go! :: Sujets libres : Le Droit à la Paresse :: Sujets libres-
Sauter vers: