Partez comme Goldorak et ses camarades à la découverte de l'univers de Go Nagai et Ken Ishikawa !
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Hebergeur d'image BIENVENUE À LA RENCONTRE DE GO NAGAI ET KEN ISHIKAWA Hebergeur d'image
C'est l'automne dans l'Hémisphère Nord
Hebergeur d'image
Forum pour la motivation de doublages et de publications en Français
des œuvres de Dynamic planning, Go Nagai et Ken Ishikawa
2015, l'année Go Nagai !
Collection Go Nagai de Black Box, Cutey Honey par Isan Manga, Film Mazinger et Goldorak chez AB, et Shin Mazinger chez Kaze.
Hebergeur d'image
Un bon anniversaire pour Go Nagai, Go (2006-2016) !

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image
C'est en 2017
DISPONIBILITÉ : Grendizer Giga, L'école impudique, Mao dante V.2, Kekko Kamen
EN AOÛT 2017 :
KOTETSU JEEG (Super robot), MUGEN UTAMAORO (Thriller Historique), GAKUEN TAIKUSU OTOKO (Parodie Sociologique)
chez Black Box - sans oublier les autres œuvres de Go Nagai déjà disponibles
Hebergeur d'image

Partagez | 
 

 La fin des Mazinger, court récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 0:24

L’action se situe entre les épisodes 1 et 2. J’y explique à ma façon l’absence des deux Mazinger dans la série. Bien évidemment, j’ai complètement éludé les deux courts métrages qui ne m’ont jamais convaincu .

La Terre est menacée d’une invasion extraterrestre. Cette phrase qui semble sortie d’un film de science-fiction est pourtant désormais notre quotidien.
La première attaque a été repoussée par un robot « ami » d’origine inconnue. Il est un peu plus grand que Great Mazinger et semble bien plus puissant.

J’ignore qui en est le pilote mais j’ai de forts soupçons concernant un type particulièrement antipathique qui lave le cul des vaches dans un ranch. Il est soit disant le fils du brillant astronome qui a accepté de m’aider dans mes travaux sur la recherche spatiale. Il dit des choses très étranges et quand je le regarde, je me dis souvent qu’il n’a rien d’humain. Je suis certain que son « père » aussi est dans le secret au sujet de ce robot. Mais je me heurte à un mur et personne ne me dit rien.

J’ai donc repris contact avec le Professeur Yumi qui n’a pas paru le moins du monde surpris par mon histoire. Il n’a même pas sautillé lorsque je lui ai dit que j’allais reprendre du service aux commandes de Mazinger Z, il m’a juste dit d’être prudent. Comme par hasard, Tetsuya aussi était là et les deux Mazinger, complètement retapés, semblaient sortir de l’usine.

Visiblement il se passait des choses dont personne ne voulait me parler.

Pendant quelques semaines de paix, je me suis réhabitué à piloter le robot de mon grand-père. J’ai retrouvé tous les réflexes qui m’ont sauvé tant de fois la vie. Tetsuya aussi s’est durement entraîné pour atteindre son niveau d’il y a quelques mois. Je l’ai interrogé mais il n’en savait pas plus que moi. Pour le sortir de sa retraite, Yumi n’avait rien voulu lui dire d’autre qu’une invasion extraterrestre commençait et qu’il faudrait se battre.

Enfin, une nouvelle attaque s’est produite aujourd'hui sur Tokyo. Tetsuya et moi sommes partis fièrement au combat, forts de notre expérience, sûrs de notre puissance.

Nous avons été laminés en tout juste une minute. Au bout de quelques passes d’armes avec un monstre de métal à l’apparence d’un grizzli, Mazinger Z a été décapité. J’ai avec sa tête roulé sur deux cent cinquante mètres, disparaissant dans la crevasse d’un parking éventré. Tandis que je fulminais de rage, j’ignorais que j’avais eu beaucoup plus de chance que Tetsuya qui est mort bravement, le brain condor broyé par les mâchoires de l’infernal plantigrade. Ce qui restait de nos deux machines ne résista pas longtemps aux féroces assauts de la sauvage machine.
Et dire que Bélier voulait venir avec son robot merdique...

M’échappant de justesse avec mon Jet Pilder, je croisais en m’enfuyant ce robot inconnu qui m’avait déjà sauvé la vie. Les navettes qui me poursuivaient me lâchèrent les basques et se retournèrent toutes pour l’affronter. Il les décima en quelques secondes.
Je me posais alors au sommet d’un gratte-ciel et regardais en spectateur le combat entre les deux géants d’acier. Le grizzli, qui m’avait semblé tellement fort et que je croyais invincible quelques instants auparavant a été détruit après quelques échanges de feu.

Au centre de Yumi, il règne ce soir une ambiance lugubre. Je ne sais pas comment mais quelqu’un a ramené ce qu’il restait du corps de Tetsuya. Nous allons l’enterrer dignement auprès de mon père.

Je suis fatigué, je ne sais plus où je suis, à qui faire confiance et qui nous combattons. Demain, je retourne au centre d’étude spatiale à coté du ranch où vit ce palefrenier qui a sûrement les réponses à toutes mes questions. J’espère pour lui qu’elles me conviendront...
Revenir en haut Aller en bas
Tiger
Grand Stratéguerre
Grand Stratéguerre
avatar

Vierge Chat
Age : 42
Lieu : Noisy le sec

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 9:43

L'idée de base est bonne, mais il est des améliorations à apporté. Entre autres dans les expressions utilisé
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 10:32

Revenir en haut Aller en bas
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 12:27

Tiger a écrit:
L'idée de base est bonne, mais il est des améliorations à apporté. Entre autres dans les expressions utilisé

C'est à dire?
C'est un one-shot que je ne modifierai sans doute pas mais ton opinion m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
SagardLeBarbare
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 18:14

ce n'est pas déplaisant à lire, mais en plus d'éluder Goldorak contre Great Mazinger (qui fait le lien avec la fin de la série Great Mazinger), tu fais aussi l'impasse sur Dynamic Heroes et c'est bien dommage...
Revenir en haut Aller en bas
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 19:42

Je m'en suis tenu à la trilogie originale.

L'œuvre dont tu parles est pour moi un monde parallèle et je ne l'aime pas. Mais même si je l'aimais, je ne vois pas pourquoi je l'aurai incluse. Je vais pas non plus y inclure Violence Jack sous prétexte que Koji y apparait ou Devilman puisque VJ en est la suite.

Ce récit n'a qu'un but, expliquer à ma façon l'absence des Mazinger de la série Goldorak.
Quand on est en guerre, surtout si on guerroie pour sa survie, on utilise toutes les armes disponibles.

Donc pour moi si on ne vois pas les deux Mazinger dans Goldorak, cela ne peut être que parce qu'il sont détruits.
Revenir en haut Aller en bas
SagardLeBarbare
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 20:32

Je respecte ton point de vue, disons juste que Dynamic Heroes est une suite de l'histoire et que les évenements qui s'y déroulent se passent après la trilogie Mazinger, Great Mazinger, Goldorak... donc c'est un peu plus que les multiples caméos des personnages de Go Nagai dans ses diverses oeuvres

Et puis rien qu'en s'en tenant à la trilogie strictement, il est bien dit dans le dernier épisode de Great Mazinger que les robots sont remisés au musée des robots en signe de paix

Maintenant il y a tellement de variantes, en particulier à propos de Mazinger Z que chacun a bien droit à sa propre perception ;-)
Revenir en haut Aller en bas
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 20:39

SagardLeBarbare a écrit:

Et puis rien qu'en s'en tenant à la trilogie strictement, il est bien dit dans le dernier épisode de Great Mazinger que les robots sont remisés au musée des robots en signe de paix

C'est justement pour cela que j'ai situé leur destruction entre les épisode 1 et 2 de Goldorak, pour qu'il n'y ait pas d'anachronisme avec GM. Leur sortie du musée est décidée pour défendre contre Véga.

J'ai écris quelques autres fan fiction sur Goldorak et, comme tu le dis, elles représentent mon point de vue.
Je les posterai ici et j'espère que vous les apprécierez même si je me doute que certains auront une vision totalement autre que la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Tiger
Grand Stratéguerre
Grand Stratéguerre
avatar

Vierge Chat
Age : 42
Lieu : Noisy le sec

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 21:14

vilak a écrit:
Tiger a écrit:
L'idée de base est bonne, mais il est des améliorations à apporté. Entre autres dans les expressions utilisé

C'est à dire?
C'est un one-shot que je ne modifierai sans doute pas mais ton opinion m'intéresse.

Personne ne demande de modification, c'est quand retouchant une ou deux expresiom tu peut données plus de volume à ta création.
Revenir en haut Aller en bas
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   10.09.14 21:41

Oui j'avais bien compris que c'était une remarque et pas une demande.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 10:13

Maintenant que je sais que Goldorak est la suite des Mazinger, je ne comprends pas pourquoi Alcor s'est obstiné à utiliser sa petite soucoupe jaune alors qu'avec Mazinger Z il aurait apporté une aide plus efficace à Goldorak !

En tout cas, j'aime beaucoup ton récit !
Revenir en haut Aller en bas
SagardLeBarbare
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 10:17

Gurendaizä a écrit:
Maintenant que je sais que Goldorak est la suite des Mazinger, je ne comprends pas pourquoi Alcor s'est obstiné à utiliser sa petite soucoupe jaune alors qu'avec Mazinger Z il aurait apporté une aide plus efficace à Goldorak !  

Pour avoir la réponse à cette question, je t'invite à lire Dynamic Heroes... et si tu as besoin d'une version en français, n'hésites pas à me passer un petit message a1
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 10:58

J'ai trouvé la version française par l'intermédiaire d'un autre forum Goldo !
Revenir en haut Aller en bas
SagardLeBarbare
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 11:07

Gurendaizä a écrit:
J'ai trouvé la version française par l'intermédiaire d'un autre forum Goldo !

Excellente nouvelle !

Ceci dit, vu que c'est moi qui ai fait la traduction de cette version pour la team Anime Heart, j'ai aussi fait une version perso avec les noms français des personnages... si tu as envie de la lire : fais moi signe  

edit : bon en même temps, vu ton nom, je suppose que tu t'en fiche de les voir appelés Goldorak, Actarus ou Alcor
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 11:11

OK !
Revenir en haut Aller en bas
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 13:17

aussi!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 15:25

En plus je m'aperçois que je ne t'ai répondu que partiellement !

Citation :
bon en même temps, vu ton nom, je suppose que tu t'en fiche de les voir appel%C3%A9s Goldorak, Actarus ou Alcor]bon en même temps, vu ton nom, je suppose que tu t'en fiche de les voir appelés Goldorak, Actarus ou Alcor


Oui c'est vrai, maintenant je connais leurs noms d'origine ! Au début, je trouvais la consonance de "Grendizer" plus dure que celle de "Goldorak" mais en fait ce n'est qu'une question d'habitude ! A présent, je me sers des deux dénominations !

Pour mon nom, j'en voulais un qui se rapporte à Goldorak, mais ce dernier étant plutôt masculin, j'ai choisi sa forme japonaise Gurendaiza que je trouvais un peu plus féminin à mon goût !


Revenir en haut Aller en bas
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 20:24

Hihihi! la première fois que j'ai lu le nom "Grendizer", en 1980, j'étais convaincu que c'était un sous-Goldorak, un plagiat merdique. Hihihihihihihihihi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   11.09.14 23:48

Revenir en haut Aller en bas
Kojiana
Commandant Minos
Commandant Minos
avatar

Lieu : France

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   13.09.14 10:17

La destruction de Mazinger : un sujet intéressant et révélateur qui concerne aussi bien les concepteurs que les fans.


Gurendaizä a écrit:
Maintenant que je sais que Goldorak est la suite des Mazinger, je ne comprends pas pourquoi Alcor s'est obstiné à utiliser sa petite soucoupe jaune alors qu'avec Mazinger Z il aurait apporté une aide plus efficace à Goldorak !

La véritable raison est simple : les concepteurs de Grendizer voulaient détruire Mazinger Z et Koji Kabuto.

Ce n'est pas surprenant puisque cela avait déjà été fait dans le dernier épisode de Mazinger Z : le robot y est détruit à la fin de l'épisode et Koji, après s'être remis de ses blessures, est expédié aux Etats-Unis en compagnie de Sayaka ; autrement dit, n'ayons pas peur des mots, on s'en débarrasse ! Ensuite on garde un univers relativement proche, on conserve certains personnages de la série Mazinger Z et comme si le fait de détruire le robot sans aucune considération pour les sentiments de ses jeunes fans ne suffisait pas, on remplace un Koji idole de toute une génération de jeunes, héros plein d'allant, positif, prenant la vie du bon côté malgré les épreuves par un Tetsuya, personnage émotionnellement très perturbé et mal dans sa peau du fait d'une enfance difficile ! Autrement dit, un modèle d'identification pour des jeunes qui grandissent et qui se construisent psychologiquement !!!  

Dans Grendizer c'est pire puisque les concepteurs ont introduit Koji Kabuto dans l'unique but d'utiliser l'affection des jeunes pour leur héros afin d'assurer le succès de la série. Cependant, ne nous y trompons pas : ce n'est pas l'introduction de Koji en elle-même qui a fait du tort à Grendizer, c'est plutôt l'égoïsme et l'orgueil des concepteurs qui voulaient que Grendizer ait beaucoup plus de succès que Mazinger Z et qui n'ont pas hésité à utiliser le héros de ces jeunes sans lui donner la place qui lui revenait de droit ! Rajoutons aussi que le fait de n'avoir jamais réparé cette erreur en remettant Mazinger Z et Koji à leur place de véritables héros n'a certainement pas arrangé les choses.

Pourtant cela aurait été simple d'assurer le succès de Grendizer tout en introduisant Koji et en restant correct vis-à-vis des jeunes : il suffisait de donner à ce personnage un statut de héros au minimum égal à celui d'Actarus et le tour était joué ! Il aurait alors pu récupérer Mazinger et combattre aux côtés d'Actarus dans le respect de chacun et par conséquent dans le respect des jeunes fans japonais.

Alors pourquoi ne pas l'avoir fait ? Et bien là aussi c'est très simple ! Tout simplement parce que si Koji avait récupéré sa place de véritable héros, il aurait fait trop d'ombre à Actarus ! En effet, entre un Koji bien dans sa peau, heureux de vivre, prenant la vie du bon côté, bien ancré dans la réalité, se montrant tel qu'il est, et un Actarus renfermé sur lui-même, se dissimulant, focalisé sur son passé et portant le fardeau d'un destin tragique dû à un lourd karma de violence et de destruction perpétrées durant ses vies antérieures, il n'y a pas photo ! N'oublions pas que nous sommes au Japon et que l'idée de réincarnation y est répandue. La notion de karma explique d'ailleurs très bien le fait qu'Actarus soit obligé de combattre alors qu'il répugne à le faire. Elle explique également le fait qu'il clame sont amour pour tout ce qui vit ; en effet une personne qui se trouve réellement dans l'amour n'éprouve pas le besoin d'en faire un tel étalage ! Actarus est loin d'être le personnage aimant que les fans se complaisent à imaginer !  

Il fallait donc détruire ce que représentait Koji, d'une part en lui imposant d'utiliser le ridicule OVT jaune ensuite en le présentant sous un jour négatif par rapport à ce qu'il était dans Mazinger Z et Great Mazinger. Son impulsivité a donc été amplifiée et débouche souvent sur un rôle de faire-valoir d'Actarus. De plus les concepteurs de Grendizer l'ont même rendu désagréable et ridicule dans certaines situations (par exemple vis-à-vis de Banta ou lorsqu'il s'en prend à Actarus au début de la série.) Ceux qui l'ont vu dans Grendizer après avoir vu Mazinger Z et Great Mazinger ont dû halluciner ; ce n'est pas le même personnage ! A noter également la symbolique de son casque qui lui cache la bouche (Koji ne peut pas exprimer ce qu'il est) et la couleur rouge de sa combinaison de vol dans Mazinger qui devient bleue dans Grendizer. Le rouge symbolise son tempérament feu et le bleu symbolise l'eau qui éteint le feu ; il est clairement nié !

Voilà pourquoi Koji n'utilise pas Mazinger dans Grendizer ! Cela aurait été beaucoup trop dérangeant pour les concepteurs !

Et voilà aussi pourquoi la série Grendizer a eu les problèmes qu'elle a eus : c'est l'effet boomerang du mal qui a été fait à toute une génération de jeunes. Twisted Evil (On peut d'ailleurs se demander quelles en ont été les conséquences psychologiques !) Juste retour des choses finalement, orchestré par Jupiter le Dieu de la Justice dans la mythologie grecque.

Il est intéressant de noter que les fans de Goldorak ont également ce soucis de détruire ce que représente Koji et Mazinger en les critiquant, en déclarant qu'ils ne valent pas Actarus et Goldorak, en maintenant Koji dans le rôle de second d'Actarus dans les fan fictions par exemple, en le représentant dans sa combinaison bleue dans les fanarts, etc... Je me souviens d'ailleurs d'une fan fiction dans laquelle apparaissait Tetsuya et Great Mazinger alors que Koji restait aux commandes d'Alcorak. Les héros ayant de gros problèmes psychologiques et/ou de lourds karmas semblent beaucoup plus dignes d'intérêt aux fans de Goldorak que ceux qui sont plus équilibrés psychologiquement !  

N.B. Ne prenez pas tout ce que je viens d'écrire pour une critique car ce n'en est pas une. Ce n'est que la triste constatation de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://kojiana.deviantart.com
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   13.09.14 10:54

Vraiment très pertinent, merci d'avoir pris le temps de dire tout ça.

Tu es assez dur avec les concepteurs de Grendizer, tu leur prête des calculs vraiment pas joli. Mais je ne remet pas en question la véracité de tes dires, je trouve juste surprenant qu'ils aillent aussi loin

En tant que fan de Goldorak, je n'ai jamais cherché à rabaisser MZ. Je n'en ai pas besoin. De plus le facteur sentimental est trop fort pour que j'ai besoin de m'en convaincre et j'admet sans problème que l'effet lunaire que j'ai eu avec le grand cornu, les fans japonais l'ont eu avec MZ..

Kojiane a écrit:

Juste retour des choses finalement, orchestré par Jupiter le Dieu de la Justice dans la mythologie grecque.

Peux-tu préciser s'il te plait? Je n'ai pas compris.

Je voudrais ton opinion personnelle sur deux questions:

-Au Japon, un Grendizer sans Koji Kabuto aurait-il eu plus de succès?

-En France Si Mazinger Z avait diffusé juste après Goldorak en 1980 avec le sous titre "La jeunesse d'Alcor", la série aurait-elle été dénigrée ou apprécié à se juste valeur?

Merci pour tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   13.09.14 12:21

Je pense que j'aurais préféré avoir Mazinger Z en 1980 à la place d'Albator !
Revenir en haut Aller en bas
Kojiana
Commandant Minos
Commandant Minos
avatar

Lieu : France

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   13.09.14 13:45

vilak a écrit:
Vraiment très pertinent, merci d'avoir pris le temps de dire tout ça.
Je te remercie. J'ai effectué un gros travail d'analyse sur la série Grendizer, travail qui m'a pris beaucoup de temps en recherches et en analyses. Ayant une certaine connaissance du destin de Grendizer, je n'hésite donc pas à prendre du temps pour expliquer ce que je sais. (Autant rentabiliser toutes les heures que j'ai passées là-dessus. )
vilak a écrit:
Tu es assez dur avec les concepteurs de Grendizer, tu leur prête des calculs vraiment pas joli. Mais je ne remet pas en question la véracité de tes dires, je trouve juste surprenant qu'ils aillent aussi loin
J'ai parfaitement conscience de la dureté de mes propos et je peux t'assurer que toute cette histoire ne me fait pas rire, j'aurais préféré qu'il en soit autrement. A un moment donné, j'ai dû faire un choix : parler de ce que je savais ou ne rien dire. J'ai beaucoup hésité, je me demandais si j'avais le droit éthiquement parlant de révéler tout cela (vis-à-vis des fans, des concepteurs...). Ce qui m'a poussé à le faire quand même, ce sont des évènements dont ont été victimes des personnes vivantes. En particulier des échanges que j'ai eus en privé avec des fans et surtout une analyse de l'un des personnages de Grendizer (Naïda/Aphélie) que j'ai eu l'occasion de lire sur un forum. Cette analyse a été faite au mépris de ce personnage et de ses fans au nom de soit disant connaissances en psychologie ; tous les fans n'en possédant pas, ils ne pouvaient rien rétorquer ! C'était ni plus ni moins de l'abus de pouvoir ! J'estime que lorsque l'on a ce type de connaissances, on se doit de faire très attention à ce que l'on dit et en particulier nos dires ne doivent pas servir nos intérêts personnels alors que c'était manifestement le cas dans cette analyse. Même moi qui possède quand même des connaissances assez approfondies en la matière, je n'aurais jamais osé écrire ce qui a été écrit. Cela a été la goutte qui a fait déborder le vase, j'ai eu l'impression que je n'avais plus le droit de me taire. Bon, tu vas me dire que j'en écris d'autres mais il y a une énorme différence : ce que j'écris ne reflète pas mon opinion personnelle mais est le résultat d'une analyse rigoureuse construite à partir de mes lectures sur les blogs et forums, d’interviews des concepteurs, d'une étude astro-psychologique des thèmes astraux de Go Nagaï, des séries Mazinger Z, Great Mazinger et Grendizer et d'informations que j'ai pu glaner sur les concepteurs de la série. D'ailleurs, lorsque j'ai commencé cette étude, j'étais encore fan de Grendizer et je t'assure que j'ai reçu un choc.

Pour adoucir un peu mes propos, je te précise quand même que cela fait presque 20 ans que je fais de la psychologie et que je sais donc pertinemment que dans ce genre de situation, l'inconscient joue un grand rôle et donc que les concepteurs de Grendizer ne sont pas consciemment entièrement responsables des décisions qu'ils ont prises. Pour te donner une idée, les "calculs pas jolis" dont je parle sont la responsabilité de l'inconscient à plus de 90%. Les concepteurs ont donc des excuses aussi.

J'ai un blog sur lequel j'ai posté mon analyse et où je précise bien les choses et le cadre. C'est vrai qu'ici je ne répète pas tout chaque fois car cela alourdit mes propos, le blog restant quand même la référence de ce que j'écris. Concernant ce blog, il est possible que tu n'en aies pas entendu parler car, même si je lui ai dédié un topic sur chacun des forums Goldorak, je doute quand même qu'il soit très populaire chez les fans du fait qu'il ne valorise pas forcément Grendizer. Enfin, c'est du moins l'impression que j'ai eue à l'époque, je ne sais pas si cela a évolué depuis.
vilak a écrit:
En tant que fan de Goldorak, je n'ai jamais cherché à rabaisser MZ. Je n'en ai pas besoin. De plus le facteur sentimental est trop fort pour que j'ai besoin de m'en convaincre et j'admet sans problème que l'effet lunaire que j'ai eu avec le grand cornu, les fans japonais l'ont eu avec MZ..

Encore une chose que je n'ai pas précisée sur ce topic mais que j'ai écrite à plusieurs reprises sur ce forum : lorsque je parle des "fans" de Goldorak, je parle des fans compulsifs. Il peut y avoir autant de différence entre un fan tout court et un fan compulsif qu'entre un fumeur non dépendant et un fumeur dépendant. Cela n'a rien à voir. De plus, parmi les fans compulsifs, il y en a quand même qui attachent de l'importance à la réalité heureusement.
vilak a écrit:
Kojiane a écrit:

Juste retour des choses finalement, orchestré par Jupiter le Dieu de la Justice dans la mythologie grecque.

Peux-tu préciser s'il te plait? Je n'ai pas compris.

Cela vient de l'étude astrologique que j'ai réalisée à partir du thème astral de Grendizer. L'état de chaque planète du thème correspond à des significations précises et donne des indications sur la "destinée" du porteur du thème. Je ne tiens pas à développer ici, ce n'est pas le lieu, mais si cela t'intéresse tu peux lire mon blog. J'ai changé d'hébergeur il y a peu de temps, voici la nouvelle adresse : universfiction.blog4ever.com
vilak a écrit:
Je voudrais ton opinion personnelle sur deux questions:

-Au Japon, un Grendizer sans Koji Kabuto aurait-il eu plus de succès?

-En France Si Mazinger Z avait diffusé juste après Goldorak en 1980 avec le sous titre "La jeunesse d'Alcor", la série aurait-elle été dénigrée ou apprécié à se juste valeur?  

Merci pour tes réponses.

Tu veux mon opinion purement personnelle ou celle de l'astro-psychologue ?


Dernière édition par Kojiane le 14.09.14 11:42, édité 1 fois (Raison : correction fautes d'orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
http://kojiana.deviantart.com
vilak
Soldat de Véga
Soldat de Véga
avatar


MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   13.09.14 17:19

Kojiane a écrit:
Tu veux mon opinion purement personnelle ou celle de l'astro-psychologue ?[/justify]

Toutes les opinions m'intéressent donc je vais dire les deux.

Je vais lire ton blog, tu as titillé ma curiosité.

Ce n'est pas être pas le bon sujet pour en parler mais pourquoi dans ta fan fiction, les gens du monde Mazinger ne sont pas au courant des exploits d'Alcor dans la patrouille des Aigles et pourquoi les gens du monde de Goldorak ne sont pas au courant de ses exploits à bord de Mazinger Z? J'ai trouvé cela vraiment difficile à croire (car je crois me souvenir que dans Mazinger Z, Koji voit sa photo publiée dans les journaux et qu'il y est explicitement cité comme le pilote du MZ).
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Poissons Chèvre
Age : 50
Lieu : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   13.09.14 20:19

Merci pour tes analyses qui aiguisent ma curiosité également même si parfois j'ai du mal à te suivre (je n'ai jamais fait de psychologie ! ) mais je les trouvent très passionnantes ! Merci pour le lien, il y a un moment que je n'y étais pas allée !

Qu'appelles-tu "fan conpulsif" ? Tu m'inquiètes comme je collectionne ce que je peux trouver sur lui ! Est-ce une personne qui ne "pense qu'à ça à longueur de journée" ? Moi j'ai l'impression qu'il me "booste" dans la vie !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin des Mazinger, court récit   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin des Mazinger, court récit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Château-Gaillard, trajet court
» Le retour des court-métrages Disney !
» Court métrage Tokyo Mater
» Court séjour sur l'Ile de Ouessant
» Logorama (Oscar 2010 du meilleur court-métrage d'animation) du studio H5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Go Nagai, Go! :: Le PETIT MONDE FANTASTIQUE ET SANS LIEU DE « Go Nagai, Go ! » :: Centre d'Expression et de Potentialisation Individuelle-
Sauter vers: