Partez comme Goldorak et ses camarades à la découverte de l'univers de Go Nagai et Ken Ishikawa !
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
2015, l'année Go Nagai !
Collection Go Nagai de Black Box, Cutey Honey par Isan Manga, Film Mazinger et Goldorak chez AB, et Shin Mazinger chez Kaze.
Hebergeur d'image
Un bon anniversaire pour Go Nagai, Go (2006-2016) !

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image
L'ECOLE IMPUDIQUE, KEKKO KAMEN, MAO DANTE V.2, GRENDIZER GIGA
chez Black Box en 2017
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image BONNE ANNÉE 2017 et MEILLEURS VŒUX Hebergeur d'image

Partagez | 
 

 Préface de Go Nagai: Devilman Deluxe bilingual version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Préface de Go Nagai: Devilman Deluxe bilingual version   10.02.06 7:57

Préface de l'auteur dans le Devilman Deluxe bilingual version

Cette année marquera les trentes ans depuis la publication de Devilman*. En Juin 1972, quand le Shukan Shonen Magazine débuta la prépublication de ma version manga de Devilman, j'étais un mangaka depuis cinq ans et j'avais connu beaucoup de succès.
Mais après avoir crée Maô Dante, je mourais d'envie de créer et prépublier d'autres mangas dans un style épique, j'étais alors très excité d'avoir l'opportunité de créer Devilman et m'y suis consacré avec toute ma passion.

Le juillet de la même année, Devilman la série TV passa sur les ondes.
Nous nous inquiétions de l'audience, non pas seulement parce que la série passait en prime time à 20h30 mais aussi parce que c'était le même horaire que la très populaire comédie "les Nonchalants".
Mais malgré toutes nos inquiétudes, Devilman a très bien marché, prouvant à ceux qui prétendaient qu'une série d'animation ne pouvait pas gagner au jeu du plus gros taux d'audience, qu'ils avaient tort.
Depuis les anime ont été diffusé en prime time sans aucune difficulté; Devilman a en quelque sorte ouvert la voie.



La série TV dura huit mois tandis que la série continua pendant un an dans le magazine.
Quand on y pense ce n'est pas si long, mais Devilman a démontré une impressionante et curieuse capacité à perdurer. Durant ces trente dernières années la série TV a été rediffusée bien des fois, tandis qu'un grand nombres d'éditions du manga ont étés publiées.
Un nombre incalculable de produits à license sont apparus, comme les OAVs.
Sous forme de série TV, d'OAVs ou de mangas la série a été bien accueillie à l'étranger, et j'ai été inondé de requêtes pour avoir la permission d'utiliser des parties de Devilman à la fois d'artistes et d'éditeurs japonais ou étrangers. Bien des fois une boîte de production a demandée si je considérais le tournage d'un film.
La réaction a été telle que je me suis demandée si Devilman et son héros n'avaient pas une vie propre, luttant pour leur survie.

J'ai initialement conçu Devilman comme une série TV. Un producteur de la Toei qui avait lu Maô Dante me demanda si je pouvais créer un anime avec un diable malgré tout très humain comme héros.
Ainsi Devilman était né, l'amalgame du Diable et d'un homme avec des ailes de chauve-souris comme marque de fabrique.
Je tends à penser que j'ai été grandement influencé par ma première image des démons dans les illustrations de Gustave Doré représentant Satan emprisonné dans les glaces de l'Enfer de Dante.
Cela avait inspiré Mao Dante et allait influencer Devilman aussi.



Les versions TV et papier de Devilman débutèrent à peu près en même temps.
Mais dû à ma méthode particulière de création les deux oeuvres finirent par être complètement différentes.
Le concept de base pour la série TV était simple:
Démon contre Démon, le tout tournant autour d'un héros.
Un démon prend possession d'un corps d'humain, et pour protéger Miki,
la fille qu'il aime, le héros s'implique dans le sort de l'humanité et combat le mal.
Le manga quand à lui prenait de plus en plus de distance avec ce scénario à chaque chapitre.



Une raison des différences entre les deux versions vient du fait que le lectorat du
Shukan Shonen Magazine était bien plus âgé que le téléspectacteur de la série TV.
J'ai pensé que j'avais besoin d'une histoire réaliste pour convaincre les lecteurs plus âgés.
J'ai mis de côté le paradigme démon contre démon de la série TV pour un autre dans lequel le héros humain prendrait contrôle d'un démon et se jetterai dans la guerre des hommes contre les démons pour le bien de l'humanité.
J'ai aussi rajouté un personnage:
Ryo Asuka, un ami qui entraîne Akira dans le monde des démons. Avec Ryo, l'histoire prit un tournant surprenant. L'équipe de la série TV fut particulièrement surprise par ces changements.
Ils se lamentèrent plus tard trouvant que la série TV aurait pu être bien plus intéressante si le personnage de Ryo Asuka avait existé.

Je me suis précedemment référé à ma "méthode particulière de création".
Ce que je veux dire c'est la transe dans laquelle je me suis fréquemment plongé en créant Devilman.
Tout comme sur mes autres travaux, je résiste à l'idée de tout méticuleusement planifier avant d'écrire et dessiner.
Je commence avec mes personnages et une idée plus ou moins générale sur le concept central et la réalisation, après quoi je ne fais qu'un avec chaque personnage et me laisse porter par le flot du récit. Moi,l'auteur ne connaît pas le résultat avant que j'ai complété un chapitre. Une scène me vient comme dans un film, et je travaille furieusement pour la transposer.
Avec une telle méthode de travail, il n'est pas surprenant que je me demande, "Hé mais ai je vraiment réalisé cela?" quand je regarde quelque chose que j'ai produit la nuit précédente."
Je me rappelle avoir été tout bonnement stupéfait par la tournure des évènements quand le personnage SPOILER: de Miki mourut.

Dans le manga, Devilman s'achève SPOILER:par l'Armageddon, l'ultime bataille décisive entre le bien et le mal, donnant lieu à la destruction complète de l'humanité. Je ne savais pas pourquoi j'avais crée un conte si choquant, j'étais resté avec un profond vide dans mon coeur.
J'ai compris quand j'ai rencontré un médium Anglais qui m'a dit que dans une vie précédente j'avais été un prêtre subissant des austérités dans l'Autriche de la fin du 13è siècle.
Incapable de supporter les atrocités de cette époque, incluant la chasse aux sorcières, je me serais suicidé.
Immédiatement après avoir entendu ceci, j'ai eu la vision d'un grand prêtre fin au nez crochu marchant sous un ciel bleu.
J'ai vu au dessus de lui un arbre pourvu de beaucoup de grosse branches.
Avant que j'ai pu prononcer un mot, le médium dit, "Vous vous êtes pendu avec cet arbre".

Ce sont les mots d'un médium et bien sûr je n'ai pas de preuves objectives. Malgré tout, je sais que si j'avais vécu en Europe à cette époque et avait été du côté des persécuteurs, j'aurais atrocement souffert de la honte et la culpabilité.
Près de la fin de Devilman, Akira crie à ceux qui sont censés arracher le mal, "C'est vous les vrais diables!"
Peut être était ce les mots que moi, le prêtre avait voulu hurler.
Il y un sentiment d'Apocalypse tandis que nous rentrons dans ce nouveau millénaire.
La tension mondiale est à son apogée, et l'humanité semble être au bord de l'ultime guerre mondiale.
Est ce que les êtres humain ont vraiment un futur radieux?

Le thème de Devilman est l'opposition à la guerre.
Quand les humains se transforment en diables ou démons, ce qu'il sont réellement en train de faire en fait est de prendre des armes de meurtre et s'embarquer dans la guerre.
La "fusion indiscriminée des démons avec les hommes" auquelle nous assistons dans Devilman se réfère au système de recrutement, tandis SPOILER: que la mort de Miki,
l'amour d'Akira Fudo symbolise la fin de la paix. Je suis l'auteur de Devilman malgré tout pendant sa création, je me suis senti comme poussé par une force invisible.
Il n'y a pas de justice dans la guerre, aucune guerre, il n'y a non plus aucune justification à ce qu'un être humain en tue un autre.
Devilman porte un message de mise en garde, tandis que nous marchons vers un futur radieux.

GO NAGAI

*(NDT:2002 pour l'édition bilingue)

Fanarts>>

Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
Getter M@rio
Fondateur du forum
Fondateur du forum
avatar

Age : 43
Lieu : Montréal - Québec - Canada

MessageSujet: Re: Préface de Go Nagai: Devilman Deluxe bilingual version   01.04.06 8:45

Vu que tu t'intéresse à Devilman Blacky, ce topic devrait t'en apprendre un peu... (Mais tu l'a probablement déjà lu??)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gettermario.dynamicforum.net
blacky
Division Ruine
Division Ruine
avatar

Age : 48
Lieu : France

MessageSujet: Re: Préface de Go Nagai: Devilman Deluxe bilingual version   02.04.06 17:09

ouiiiiiiiiii ! :lol:

j'ai tout lu study , même 2 fois :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Préface de Go Nagai: Devilman Deluxe bilingual version   

Revenir en haut Aller en bas
 
Préface de Go Nagai: Devilman Deluxe bilingual version
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle version d'Ellana
» Ape deluxe Honda (version naked bike)
» Les oeuvres de Go Nagai en manga ! - GOLDORAK, Devilman, La Divine Comédie,...
» Que pensez vous du CB 100? Face au MSR?
» Les femmes Africaines face au mariage mixte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Go Nagai, Go! :: Les DÉMONS :: Devilman SAGA-
Sauter vers: